Joëlle Deniot, une nouvelle anthropologie de l'art passant par une sémiologie

 Ouvriers de Saint-Nazaire
 La Star Ac 2005
 
L'envers du décor
 
De la bricole à l'œuvre
 La passion de l'automobile
 Militer pour exister
 Parlers ouvriers 

 Nicolas et Ségolène-2007
 Le marché des services

 La Libre Belgique cr de Piaf
 Militer au féminin
 Europe et main d'
œuvre 
 Le parcours des étudiants   

 Images pour une voix E Piaf

 

Essais de Joëlle Deniot Jacky Réault

 Inter-dit sociologique

 Classe ouvrière ou mondes ouvriers   

 Alter/Anti-mondialisme   
 Enjeu d'un dépassement
 Rapport à l'écriture
 Apocalypse à Manhattan
2001

 Du commun Du populaire

 Ethos de la juste mesure

 
 

 Les peuples de l'Art
 Libre prétexte
 De
Bretagne... d'ailleurs
 D'encre et de lumière
 En bordure de voix
 Compétences relationnel ll es
 French popular music
 Territoire&profession

 Espaces,Temps-Territoires

 
Tribune libre suivi d'un essai de Jacky Réault, Retour des peuples Voir aussi Sociologie politique (nouvelles)

Retour des peuples  ?
-Les milieux populaires

du Non français

 à l'Europe oligarchique 

 Etude sur l'évènement 2005 :

 

-Peuple politique

 peuple social

 peuple sociétal

Essai de sociologie politique.2009

__________________New-York 2011 

     Eros turannos

L'autre  pays du mensonge déconcertant

DSK  l'hyperbourgeois

ou le hoquet de la  toute puissance

dans la crise systémique de la mondialisation

_____________________________

A mes trois mères

-A propos de l'abandon

programmé de la langue française

dans la recherche.

Un manifeste de fureur amoureuse

 D'abord diffusé sur la @ liste

 de l'Université de Nantes

le 21 février 2008-

_______

Joëlle Deniot 1997 La chanson réaliste. Colloque Lestamp Université de Nantes Photo jr.

Joëlle Deniot

 La Chanson réaliste  Colloque Lestamp Université de Nantes 1997

Edith Piaf, la voix, le geste, l'icône Esquisse anthropologique

Joëlle-Andrée Deniot,

illustrée par  Mireille Petit-Choubrac

Lelivredart Edition Paris 2012

Une neuve

socio-sémiologie

de l'art 

 


Encre et Gouache Mireille Petit-Choubrac Copyright Lestamp Edition-  Pour l'Edith Piaf de J. Deniot. 2012

_____________

L'Eté du Lestamp 2012  s'est déroulé les 28 29 et 30 juin 2012

  sur le thème 

Des  Hommes Des Femmes  Inerties et métamorphoses anthropologiques


 

T 06 88 54 77 34,
0977093713

 email: jacky.reault@wanadoo.fr

Lestamp Association, Laboratire d'Etudes et de Recherches Sociologiques sur les Transformations et Acculturations des Milieux Populaires depuis 1995


 


 


 

 

Sociologie politique des élections présidentielles de 2007 prélude à 2012 Political sociology of France, par une sociologie des conjonctures  référées au temps long  derniers ajustements 26 juillet 2011, (lire) La société française dans l'unité et la diversité des écosystèmes sociaux de reproduction populaire : Le temps long des votes ouvriers politiquement et spatialement différenciés - Sociology and politics 2007 in French society  with in fine an english (automatic translation google english) /french intellectual biography of Jacky Réault

 

(lire), cette version ne diffère que par l'offre d'une charte graphique plus accessible visuellement  (Réf menu)

 

  Nicolas et Ségolène 2007

 ou

 

le mystère de la Dame de Vix

 

 

Jacky Réault Directeur du GIRI Cnrs 1988-1992, Cofondateur du Lersco 1972, du Lestamp 1995, de Habiter-Pips ea 4287 de l'Université de Picardie Jules Verne Amiens(invité) 2008

Jacky Réault

LESTAMP, Habiter-PIPS

extrait de J. Deniot, J. Réault (Dir.) Espaces temps et territoires, avec L. Delmaire. Nantes Lestamp-Edition 2010

-Lire aussi (cliquer) Les ouvriers de la classe au peuple

 

 

 

.

 

 

Sociologie politique des élections présidentielles de 2007 prélude à 2012 Political sociology of France, par une sociologie des conjonctures  référées au temps long  derniers ajustements 26 juillet 2011, (lire) La société française dans l'unité et la diversité des écosystèmes sociaux de reproduction populaire : Le temps long des votes ouvriers politiquement et spatialement différenciés - Sociology and politics 2007 in French society  with an english (automatic translation google english) /french intellectual biography of Jacky Réault
   

 

Sommaire

 -Chercher le temps long de la France sous la Grande déculturation politique

-Géopolitique des votes

- Des votes indexés aux écosystèmes sociaux de l'histoire du développement

-Un vouloir vivre populaire dans la mondialisation

-Nicolas ou le mystère de la Dame de Vix

__________________________________________

« Le réel est reporté à une date ultérieure »

Philippe Muray. Tribune libre,
Le Figaro
,
11,12 mai 2002[

-

 

Chercher le temps long sous la Grande déculturation[2] politique

 

 A ne considérer que la genèse oligarchique et médiatique des finalistes Nicolas Sarkozy (NS) et Ségolène Royal (SR) à l’élection présidentielle de 2007 et le (non-)sens plus inégal des programmes, des gestes, des discours[3], peut-on considérer que ce vote a contraint les français à choisir entre « les candidats du vide[4] » ? Si le non être est on n’y saurait réduire cet évènement historique, chaînon d’une séquence de trop plein de la crise-comédie d’avril 2002 au déni de représentation du grand Non populaire de 2005, qu’il disloque - les finalistes sont choisis pour leur Oui commun - sans l’effacer. Ce vote le plus nombreux de l’histoire française, exprime-t-il, à l’inverse, le « pressentiment généralisé que nous touchons la limite d’un non retour […] d’une nation qui ne veut pas disparaître […] un sursaut d’identité[5] ». Certes le déni de souveraineté nécrose partout la démocratie même. L’offre politique asservie au piège binaire des signifiants droite/gauche lessivés depuis 1984, alliée au fantasme de résipiscence précipitant vers SR de supposés lâcheurs de Jospin épuiserait ce vote si ces leurres de comedia del arte résumaient la France durable une et diversité[6]. Au-delà des indexations sociales même pas fausses déversées par les sondages, c’est l’empaysement des partitions pertinentes du peuple politique qu’on cible, à l’aune du temps historique qui seul adjuge des sens à l’encontre de l’évolution religion séculière d’A. Smith, A. Comte, K. Marx[7].

On vise ici via ses segments sous-sociétaux[8] révélés par le puzzle départemental, une totalité sociale que tout vote présidentiel reconstitue en nation. Ces quasi-sujets, latents ou manifestes sans représentants viables, osent encore affronter dans l’offre politique existante le maelstrom prédateur de la globalisation car l’esprit gaullien de résistance coulé dans le bronze du plebis citum pulvérise l’identité négative des deux compères du consensus euro-mondial. En bloc par le rite[9] de souveraineté réitéré. En détail, dans ces milieux socio-spatiaux populaires que révèlent, à l’interférence de toutes les sciences sociales, les votes territorialisés manifestant[10] ce qui leur est propre, cette  victoire du lieu sur le temps[11] fut-ce le (mauvais) temps du monde[12].

Sans négliger de faire un sort, aux moyennes des sondages canoniques on chiffre pour les déchiffrer tous ces propres localisés, en emboîtements de sociétalité, modes individuels et collectifs d’habiter sa terre accroché aux socles culturels et normatifs de la perdurance. Si le vide est l’éther financier global du citoyen du monde hors-sol, fiction des classes parlantes du marché, la marquèterie de milieux convergeant dans le rite unitaire national, reste gorgée de sens comme d’espérances dédaignées. SR et NS, sinon  Henri Guaino le parolier plus authentique,[13], participent de la post-politique mondialisée dans le même alibi de leur verbalisme patriote, Marseillaise et drapeau, vers une après ou contre démocratie[14] au sein de cette drôle d’élection où la même mutation politique est à l’avance adjugée. Ils signifient pourtant et ce fut le jardin aux sentiers qui bifurquent d’électeurs lucides deux fois identifiés : Peuples des lieux divers ! Nation Une car divisible[15]

On s’expose d’abord au constat incorrect de l’inégalité des candidats dans le mécanique leurre droite/gauche du binaire 2° tour. La contradiction s’étale entre les votes déchiffrés et la survivance verbale alors que dès 1984[16] le sens même des mots comme un donjon tomba (Jacques. Bertin). La tenace illusion n’en falsifie pas moins la politique-spectacle du discours affranchi du réel comme des principes mais les programmes substituables appellent leur subversion par des forces sociales recomposées. Si chaque camp joue au partage d’une souveraineté amputée par chacun dans l’urgence déniée de la nouvelle servitude de la mondialisation[17], le poker menteur de la survivance ne fut ni indifférenciés ni égal. Le féminisme d’immanence, le populisme de foire (jury populaire au dos des élus, policiers à celui des femmes seules en ville la nuit.)[18], l’européisme fardé de tricolore ayant fait long feu, l’ultime gris-gris verbal de SR réussit-il à convaincre – au 1° tour les tombeurs de Jospin 2002, par abstention ou vote Chevènement, au 2° les irréductibles votes contre[19] qu’ils ressuscitaient la gauche ? Seul le verbe soutenu de NS, jouant l’épaisseur historique de la République et le travail, réussit à faire figure d’un restaurateur autoritaire des Trente  Glorieuses :J’irai chercher la croissance. La candidate s’étouffe dans sa référence exclusive démentie par l’ordre juste et ce j’moi-mémisme de déni de la raison politique. NS réussit à endosser l’habit bonapartiste postmodernisé (J. Pierre Le Goff) de FAG (Film A Grand spectacle), hollywoodien[20] cousant aux droites nationales ou mondialisées de grands pans de tissu populaire arrachés à tous et à l’abstention. Lucide, une large part de votes SR ne croit pas en la fiabilité de sa candidate.. Seul Bayrou crée du jeu. Mais sans axe géopolitique, c’est en vain[21]..

Pour une thèse néguentropique[22] ou plus simplement qui refuse la fatalité d'une sortie de l'histoire (Général Gallois) de la nation France, on avance trois hypothèses. Ni la victoire-défaite de vrais candidats du vide, ni l’évidente mutation, ne nous rallient à la thèse mortifère de l’année zéro d’un nouveau suffrage sans temps ni sol ni société réelle[23], d’une table rase des sujets historiques. Dans une dialectique millénaire, ils ont, à l’encontre de l’identité négative des oligarchies de scène, une fois encore unifié l’espace-nation en passant par le concert de discours de ses diversités. Moins cette nation trouve d’offre politique vraie, plus jouent ces intenses partages, de communs sociétaux invisibles mais empaysés, de peuple social divers, et plus s’engendre une politique du peuple[24] à l’instar des révoltes usinières de 2009. On en vise trois mobilisations, d’une société qui se retrouve pour un jour, vive,

- collectives, de sujets d’identifications politiques irréductibles au binaire dans leurs espaces-temps-signifiants, durables et labiles,

- privatives, de formes de vie en unités populaires spatialisées en écosystèmes sociaux de reproduction[25], entre cultures et histoire du développement traduites en (dé)prolétarisation, effet sur ces vies et territoires, des compromis passés avec l’accumulation du capital,

- intimes et symboliques, de la vitalité différentielle des familles, dont la descendance finale  est unique en Europe[26].

Notre mode opératoire combine à ces concepts re-questionnés et à l’histoire, les nombre corrélés et des milieux - entre constantes séculaires voire millénaires et géométrie variable de conjonctures historiques- révélés par la cartographieDes décombres des catégories socio-statistiques routinisées émergent, par la carte et le travail statistique sur corpus d’indicateurs de long cours, des milieux - qui sont pour nous un concept-, ruraux urbains rurbains, des peuples sociétaux empaysés entremêlés aux peuples sociaux dans un peuple national(politique) - (J R Retour des peuples ?). On ira creuser là en indexant les signifiants flottants de NSR à des votes peuplés (Gérard Salmon, Verbicide. Climats), empaysés, jusqu’aux deux aires d’expression d’un jour valant pour cinq ans. Les variables corrélées en matrices départementales ont trois modalités : - des Stocks, tels  NS 1° tour, ou les femmes à temps partiel, - des Flux rapportant des votes, des populations d’une date ou d’un tour à l’autre, - des sous populations invisibles inventées par réduction et substruction d’espace d’attribut (Lazarsfeld, Le vocabulaire des sciences sociales) : ainsi les défections de voix de Le Pen 2007 soustraites de 2002, la somme ouvriers-employés, les ainsi nommées "classes populaires" de la sociologie technocratique, c'est à dire réduisant l'analyse à des nomenclatures administrées..

Les stocks (effectifs de votes pondérés en %), poncifs utiles mais fixistes de la « science politique », trop composites corrèlent très souvent bien moins avec la société que ces flux (rapports de deux stocks en base 100 entre dates historiquement pertinentes) datés révélateurs analytiques[27]. Ces liens, (taux de corrélations de la statistique classique) serrés, d’indices, lieux communs des sciences sociales et d’histoire du développement, révèlent les écosystèmes sociaux de reproduction (JR 1989) donc quelque chose comme des genres de vie[28],  -  - mais saisis dans l'exhaustivité de l'espace géopolitique- , affrontant l’antique polarisation centre-périphéries de l’unification parisienne d’une France braudélienne (une et) diversité tant de l'anthropologie que de l'histoire du développement.[29].Isolée dans ses ghettos idéologiques et disciplinaires institutionnalisées, une sociologie pure, qui plus est pratiquée toujours plus dans le monisme problématique, voire complétée du supplément idéologique d'une histoire réduite à l'évolutionnisme univoque, est incapable de comprendre et même de saisir quelque société que ce soit. D'ailleurs ses représentants les plus conséquents l'ont compris tel Alain Touraine qui trouve plus aisé d'abolir le problème et vitupérant le concept et la réalité même des sociétés. Dans sa partie hégémonique, combinant la clôture problématique et le méthodologisme fétichisé, on pourrait même avancer que la sociologie disciplinaire est une "science" auxiliaire de la mondialisation. ( J Deniot 2007, J Réault, 2004)

*  sauf mention spéciale toutes nos cartes et le chorème sont originaux et sous copyright, leur niveau de résolution est susceptible d'améliorations

Géopolitique des votes d’une société de la mondialisation

C1 Essai de représentations synthétique et évolutive des écosystèmes sociaux de reproduction populaire ( J Réault Lersco CNRS Nantes 1989) du vote politique

Sociologie politique du temps long des écosystèmes français de reproduction

Erratum de la carte ci-dessus gf pour le "Vaste bassin parisien" (Nord-est) Lire Prolétarisation achevée et non prolétarisation inachevée. Cette dernière concerne essentiellement l'Ouest de la contre-révolution (A Siegfried) de la première droite,  et de la dépaysannisation tardive qui devient vivier de la Deuxième gauche qui rejoint l'électorat PD de  l'Aquitaine forme oliganthropique et première gauche radical-socialiste de la prolétarisation inachevée.

Voir- ci-dessous la légende rectifiée sur une carte moins nette.

Prolétarisation inachevée (mobilisations privatives d'abord), Prolétarisation achevée (Mobilisations d'abord collectives)C. 1 Carte schématisée du neuf espace du vote sur le palimpseste des temps longs

Jacky Réault In Deniot Réault Lestamp Nantes 2010 (44]

Trop évidents, pour l'historien nourri d'espaces inscrits, mais troublants territoires entre cartes et chorème, les cartes (C-1,-2,-6) des finalistes excluent d’aborder les aires politiques engendrées comme aléatoires, combinant des espaces historiques inscrits connus des sciences sociales, fixes ou mutants, dont nous proposons un chorème[32]. Surprise, les espaces sont homologues sur deux tours, cohérents, polarisés, quoique dissymétriques et composites ; le plus neuf et offensif se digitalise chez l’autre, conservatoire et défensif, le fractionne, l’enlace ou l’étrangle. La marée du conquérant baigne les buttes témoin d’un rétrécissement. L’arc Atlantique[33] de SR arrimé mais discontinu se borne presque à l’aire de dépaysannisation tardive et des villes de l’Etat culturel langien[34], l’ensemble classique des basses eaux d’une néo-gauche qui a perdu le Nord – sauf le Pas-de-Calais – et se serre l’ex-ceinture rouge. Restent trois fiefs :

- L’Aquitaine socialiste étendue vers l’Aude au 1° tour, mais quasi coupée en deux, adossée au môle pyrénéen de la gauche rad-socs qui arrache Bayonne et Bordeaux à la droite décentrée,

- le nombril central de l’anthropocommunisme rural entre Nièvre et Dordogne,

- le réduit breton gauche libérale et déjà vert, incomplet et verrouillé par l’Ouest intérieur[35] qui relie Sarkozy au bastion radical, tombé, de La Rochelle.

Pour NS, un vaste territoire, geste historique de quelque maître du jeu de go, coud les écosystèmes sociaux de la millénaire pliure isthmique de la France de l’Est qu’a investie Le Pen jusqu’à la Méditerranée[36] et quasi tout le Nord, politiquement divers mais cohérent historiquement. Pour faire bonne mesure il se paie trois des huit départements atlantiques[37]. Sous ces deux agrégats opaques, un spécialiste de l’espace français[38] lit sans peine les configurations spatiales classiques de l’anthropologie historique et démographique. Réduisant à l’épure idéaltypique la correspondance des aires[39] d’histoire et de civilisation, la modélisation chorèmatique des espaces-temps invite à un premier surplomb plus consistant[40].

Le chorème après les cartes est un essai de représentation synthétique des espaces du temps long.

 L’empire sarkozien Carte 2 Nicolas Sarkozy 1° tour [30]  

- L’empire sarkozien,

                                   il s'agit bien en effet sur la diversité française ainsi traversée d'une conquête "impériale" que ces  socles antiques reliés par les voies isthmiques de la  Dame de Vix, et modernes de l’industrialisation de l’espace francisé, est politiquement neuf par l’élargissement et la réintégration de l’incorrecte résistance par Le Pen et l’abstention, à l’abandon lié de l’industrie et de l’Etat nation, Le Nord et le bord (Est) isthmique. C’est en vrac, le français d’oïl, la civilisation agraire d’open field, de vie et d’habiter collectifs de familles égalitaires, de l’activisme parisien, cœur de la francité entre Loire et Seine, de la première économie-monde[41] des XI°-XIII° siècles[l'urbanisation et première Industrialisation, dessine un pays au salariat prolétarisé donc le lit fécond qui accompagne le genre de vie puis la culture prolétariennes, soit le croissant fertile, devenu potence, de la jeunesse et du peuple abandonné. L’activisme anthropologique de la conquête sarkozienne lui ajoute le nombril occidental de la droite en France via la Contre-révolution : Vendée, Ouest intérieur chouan, catholique de paysans prolétarisés et, après 1945, de femmes ouvrières spécialisées sur les chaînes tayloriennes[43]. L’espace NS relie quasi tout le Nord digitalisé jusqu’à l’Atlantique, arrimé à tout l’Est rhéno-alpo-rhodano-méditerranéen infiltrant jusqu'au Sud-ouest socialiste par le canal du midi.
L’axe géopolitique d’économie-monde, via les isthmes et les captures capitales de centres de réseaux, Lyon et Paris, est la voie millénaire des échanges entre continents donc le lit du fleuve des émigrations et dont la carte épouse logiquement celle de la démographie dont elle n'est qu'une composante plus prolétarienne encore.
Carte 3 Ségolène Royal 1° tour[31]

L’archipel de Ségolène

                                                c’est surtout le Sud de la romanisation pérenne depuis 2000 ans, de langue d’Oc et du droit écrit, du microfundium paysan libre lié aux villes, des hérésies. C’est la famille souche autoritaire-inégalitaire et son malthusianisme. C’est à côté de l’artisan, le petit entrepreneur tertiaire informatisé, la fonction publique républicaine syndiquée et sa gauche rad-soc., cristallisée dès 1848. Il serait tout Ségolénien comme il fut mitterrandien, avec son centre communiste dépeuplé entre Nièvre et Dordogne, si les anomies, les migrations explosives – pieds noirs, Français du Nord, ex colonisés – et le clientélisme de décentralisation n’avaient offert le Sud-Est à Le Pen dévoré par Sarkozy, réduisant SR à l’Aquitaine amputée du val garonnais, et à l’autre possibilité d’une île une Bretagne trouée. Au total quasi toute l’aire du « retard au développement » idéologie de  l’historiographie américaine, la moitié de l’Ouest d’André. Siegfried[45] bocager, privatif, individualiste, catholique, inversé en foyer de croissance par la singularité française,  industrialisé et à peine dépaysanné[46] en Trente Glorieuses. Tout le monde, en tout cas les non et les  néo salariés, est propriétaire ancien ou récent. Quand il s’agit d’ouvriers ou employés nous les disons prolétaire inachevé, dans une conceptualisation construite dans nos travaux de long cours. Hors des buttes ouvrières du Nord, patrimoniales aussi et l’ex banlieue rouge la France de SR vieillit sur le douaire de la gauche conservatoire d’un arc atlantique brisé, deux fois enclavé par le recentrage Pacifique du monde sauf à se lier (Nantes et Rennes) à l’Etat culturel et aux parisiennes élites mondialisées.

Le temps politique court des espaces sur les socles séculaires deux  mutations politique de l'après 1968 pré-mondialisation californienne, et de la mondialisation* !

C’est l’histoire ( En l'occurrence l'historicisation récente - et partielle, du temps long) qui faisant mouvoir les structures territorialisées engendre le nouvel espace des votes géopolitique dont celui de 2007 constitue une modalité idéaltypique mais dessinée depuis 30 ans. L’espace révèle les enjeux géopolitique et historiques liant pour NS l’axe isthmique unifié et pour SR l’impossible route des estuaires, mais le puzzle-palimpseste du chorème France durable ne définit pas un essentialisme, il n’engendre de politiques de l’espace qu’en variations historiques liant ou déliant des unités localisées vivantes.

Deux dates politiques marquent les genèses de 2007 : 1977 et 1984.

- Les élections municipales de 1977, c’est comme un second Ralliement qui met fin à la séculaire figure du vote Siegfridien (C-4). La Bretagne puis les villes de l’Ouest passent au PS Mitterrandien via la Deuxième gauche catholique-moderniste des prolétaires inachevés[47]sous les cadres  CFDT. Le salariat possédant et inégalitaire accentue la tonalité propriétaire[48] du vote à gauche qui restait encore prolétaire par les villes et les banlieues. Après 1984 viennent les bourgeois urbains du diplôme, la classe culturelle d’Emmanuel Todd.

- Les élections européennes de 1984, c’est l’invention de Le Pen, le retour – à la fois revival et régression – d’une politique du peuple[49] après abandon des ouvriers par leurs représentants, c’est le Nord et l’Est séparés que rafle NS.

Ce sont ces deux mutations restées béantes qui semblent se résoudre en 2007 sur et par les palimpsestes de temps long. Les socles lourds, enculturation langagière et civilisationnelle, Nord (celte et germanisé par les francs) / Sud romano méditerranéen, datent pour le moins de la Narbonnaise du  premier siècle avant Jésus-Christ.. Les structures agraires et familiales condensent leurs rapports certes historiquement remaniés, aux « grandes invasions » : la Grande plaine d'open fields du Nord de l'Europe.. Les attitudes démographiques, plus historiques, lient des moments d’industrialisations (ou de résistance à l'industrialisation) à certaines constantes moyennes de temps long (le malthusianisme de l'enfant unique sur la petite propriété romaine maintenue) . Le cycle sociétal et économique fondateur s’achève entre 1977et1984. La révolution du développement [50] dès la fin du XVIII°, celle de la politique 1793 dérivant en guerre civile pacifiée par la fixation de l’Eglise contre-révolutionnaire jusqu’au Ralliement de Léon XIII, sur la famille souche populaire périphérique (C-16[51]) et la propriété noble et populaire, engendrent la première droite. Une géographie du vote, révélée par le suffrage de 1848 en est quasi fixée jusqu’aux effets différés de Vatican II et de Mai 68, avec sa gauche, propriétaire au Sud, prolétaire en Ile-de-France, partiellement repatrimonialisée au Nord, par le rapport des luttes ouvrières au paternalisme patronal ou à la société salariale et reprolétarisée depuis 1984.. La carte 4 du vote Giscard 1974 est l’ultime avatar du politique issu de 1793 et 1848. L’avant des séismes. !                       

       * Note de l'éditeur, pré-mondialisation version Régis Debray 1978 Mondialisation Version Guy Bois 2003  et J Réault (Entre l'altermondialisme et l'antimondialisme.la question d'une servitude 2004. Réédition sur ce site

        

Carte 4 Présidentielles 1974

 La droite historique d'avant la séparation de la 2° Gauche puis la sécession populaire de 1984 vers le Front National et le CPNT, Vote Giscard aux Présidentielles de 1974, La Gauche historique est en clair

La polarisation, noir Giscard / blanc Mitterrand, du 2° tour, ou la dernière forme classique du cycle national historique Droite /Gauche.

Décryptage :

Sous le vote, le système politico-sociétal inscrit sur les liens du vote et des polarisations de familles (égalitaires / inégalitaires, autoritaires / libérales) et de sacré (catholicisme / sécularité), noués en 1793 (E. Todd, L’invention de l’Europe et id. in P. Benoit, J.-M. Benoit, D. Gucci, La quadrature de l’hexagone, Paris, Belin, 1998, p. 110-113)

Ce système est remis en cause en 1977 par le passage en deuxième gauche d'une partie de la démocratie chrétienne bretonne et en 1984 (en fait dès les cantonales de 1983) par l'invention mitterrandienne d'un Jean-Marie Le Pen qui contre toute attente va capter la fonction tribunicienne du PCF dont la courbe historique s'achève parallèlement à celle de l'URSS et à la transformation tendancielle  de la société salariale qu'il avait conquise dans l'alliance avec le Gaullisme en annexe asservie par l'appareil européen, de la mondialisation.

L’insertion à la gauche du catholicisme de classe moyenne et populaire stabilisée (ouvriers prolétaires inachevés) fait le premier septennat Mitterrand, donnant – après le tournant des Européennes de la mondialisation 1984 – un pouvoir gonflé à la 2° gauche. Le deuxième septennat s’engendre du second séisme spontané-provoqué en 1983, l’abandon de la souveraineté monétaire, économique puis juridique, au mark allemand, la désindexation des salaires et des prix, le parti-pris de l’entreprise financiarisée contre le progrès social de la société salariale, devenu acquis de privilégiés (salariés) référés à d’opportuns exclus. Si avec le CPNT le peuple rural[52] du très grand Ouest discontinu, Bretagne exclue[53], s’organise sous l’emblème de la chasse sans toucher à l’axe gauche/droite avant 2007[54], l’invention de Le Pen par Mitterrand neutralise le vote populaire fait populiste, des classes industrielles anciennes de l’est de Saint-Malo-Genève-Marseille. Il faut pour stabiliser une post-gauche sans peuple les exclure et pétrifier la droite et le PCF privés de leurs bases. Vingt-cinq ans de glaciation du jeu politique, sur tout le Nord et l’Est de la France distillent l’à venir espace sarkozien qui ameublit ce glacis. SR n’a d’héritage que du premier tour mitterrandien sous regard désormais des grandes villes bobos

1984 cette date orwellienne, est la brutale fin de cycle de la Gauche de 1848, choisie par convention, elle condense des inflexions amorcées dès le printemps 1982. La classe ouvrière historique explose entre patrimoniaux(nos prolétaires inachevés) dispersés entre centristes, CPNT et PS dépopularisé – et prolétariens du dernier carré PCF, du FN, de l’abstention. Actant leur abandon par les partis de gouvernement ils réinventent une politique du peuple. Vingt-trois ans plus tard, la majorité cède à l’offre réaliste de NS sur des bases anthropologiques voire politiques (le fantasme bonapartiste) autant qu’économiques. C’est l’heuristique d’un peuple refoulé dans et hors système, en ses trois modes politique, social commun.[55] Les luttes sociales perdurant en 1995 aux limites de la rupture n’ont plus de convergente stratégie interdite aux représentants tribuniciens – CPNT, FN, Trotskistes – comme à l’active dissidence que devient l’abstention. La campagne de Chirac en 1995, sitôt trahie, le feu de paille chose publique-mains blanches et col blancs de Jean-Pierre Chevènement, allient inégale audace et inaptitude au langage commun d’une alliance résistante qui salit le délicat (Aragon Seghers, 1947). Seul fait encore histoire l’ultime legs gaullien de la souveraineté directe 1992, 1995, 2002, 2005, 2007. Après le coup aussi fulgurant que vain des populares désymbolisés de Le Pen en 2002, le prix à payer au Mitterrand Machiavel était sa récupération par le vrai duo populiste de media NSR. Choix de media financiers ou immanent châtiment ? Vaincrait qui saurait parler à son camp et à un peuple politiquement perdu. NS unifiant l’espace réel scandaleux de l’ex classe ouvrière et de la nation républicaine[56] rafle et détourne la mise. Ce regard d’espace-temps lie la victoire au discours fédérateur trouvant un sol quand SR se confine au verbalisme militant surjoué de la colère de scène du débat final (De Chanay, Dorna).

Du filé des indicateurs au tissu des indices

123456

123456 Ségolène-ou-la-survivance conserve les territoires politiques assez récents du vote PS et alliés de gouvernement rétrécis, séparés, flanqués d’un PCF croupion et roulé[57]. Le gain sur Jospin corrèle avec Chevènement  +72[58], quoiqu’elle ne capte que 34 %[59] des voix noyées dans l’Est de NS. A son inverse, SR ne gagne pas sur ses adversaires de 2002 : 2 % du vote Le Pen[60], 5 % de voix Chirac, et 9 % de François Bayrou (FB) sur leur sol commun pourtant rétif à NS – Aquitaine, Bretagne, sinon Paris – et 10 % des abstentions[61]. Ayant au premier tour pompé ses alliés de 2002, 46 % de Mamère, 33 % de Besancenot, 29 % de Hue 27 % de Laguiller (2002), et épuisé l’oliganthropique Aquitaine, SR n’a de réserves qu’en son réduit breton et chez NS. Pire, la campagne de 2° tour lui fait perdre (Ipsos), fait rarissime, 28 % d’alliés de gauche[62], 20 à 26 % de Besancenot. 28 % de ses propres voix ![63] Ses allers-retours avec FB ne lui allouent que 38 % de ses voix, contre 40 pour NS. Comparé aux 63 % pour NS, ses 12 % de voix Le Pen sont anecdotiques.  Ses 47 % finaux agrégeant au j’moi-mêmisme les votes du rejet de NS et ceux du devoir de « repentance » de 2002 supposent la capture sur les territoires de NS des irréductibles du signifiant de gauche et 22 % d’abstentions ou nul. Quasiment un vote entre soi. A l’instar des sondages nos corrélations soulignent ce vote exclusif clos sur lui d’identité-rejet, voix PS et ailes déplumées de l’ex-gauche plurielle[64]. Les liens répulsifs sont radicaux[65] alors que l’esprit du régime requiert un symbolisme personnel irradiant que réalise l’unité corps-de-NS-voix de Guaino. Au premier tour elle semble capter l’air neuf de l’abstention de 2002, mais ce ne sont que les lâcheurs de Jospin en 2002 culpabilisés par les media. Ses voix ne corrèlent pas car issues de son seul espace conservatoire des deux gauches version 1981 rétractées dans un Ouest cisaillé par la contre-révolution populaire de 1793, survivance politique[66] désarrimée des grandes variables sociales ou sociétales[67]. La gauche de gouvernement 1981-2002 finit en queue de poisson : les éclats des alliés de 2002 se sont dispersés, MG Buffet ne corrèle qu’à 50 à R. Hue 1995, moins encore avec 2002.[68] Le Non de 2005 est absent. Il n'en a pourtant pas fini de nécroser le système.

 

Le dernier vote catholique (?) déjà dissous dans l'électorat belle âme médiatique et  postmoderne ?       

Carte 5 Gains de François Bayrou de 2007 sur 2002   entre 545 et 186 % sous le sol électoral de SR.

 Jacky Réault anthropologie politique du vote en France

Le territoire ségoléniste illustre le délitement d’une identité historique d’une gauche seule invoquée par la candidate.[69] C’est celui d’un reflux politique déséquilibrant aussi en son sein, le rapport gauche/2° gauche. Cartes corrélations et sondages convergent. A l’inverse de NS, malgré un racolage équivoque le PS de SR est à 9 % des voix sur l’espace médiatique gagné par François Bayrou sur  2002 au delà d'un vote catholique dilué et sur un espace concurrent de SR,  ci-contre. Il ne bute que sur les départements de l'effet voisinage ( cher à la science politique)  des Deux-Sèvres au profit de SR devenant la régionale de l'étape, mais sans bénéficier de l’expansion 2007 / 2002.

 

234Les mutants Verts et catholiques (les gains des ni ni médiatiques de Fr Bayrou, dessinent une autre carte qui sera fugace) profilent-ils un avenir autre que celui d'éternelle force d'appoint de l'opposition polaire principale, celle de la mondialisation entre populares et oligarques ? Les 16 % supplémentaires du deuxième tour émanent d’une minorité d’ouvriers de l’Est de NS issus de l’extrême gauche mais fort peu des voix du FN. SR ne capte pas d’effet des 5 % 2002 de Chevènement qui s'était maladroitement compromis avec elle en 2007[70] car ses principaux votes étaient issus hors les "républicains" des grandes villes, du peuple sociétal et national de l’Est républicain capté par NS.

Autres survivances des débris de l'ancienne courroie de transmission entre syndicalisme et partis de gauche notamment PCF,  le  vote pour SR  corrèle avec le vote CGT (+48)[71]. Mais c'est le seul lien syndical positif avec le MODEF amicale des survivants du PC paysan (+31). De ce vote syndical, il ne reste que les répulsions, ce qui est sans doute un heureux retour aux sources du syndicalisme de l' Charte d'Amiens; elle repousse FO (-41, rapporté à la CGT) et pire le vote ouvrier-employé de la CFTC 1997(-47) – retour d’un vieil antagonisme, la partie populaire du vote catholique ne l'a pas suivie au premier tour? Ecartelée par ce vote, la CFDT, objet synthétique opportuno-moderniste ne corrèle que sur les variations. SR accroche en revanche le confus Oui au quinquennat (+47), gros d’effets pervers, et manifestation de la superficialité politique de "sa" gauche. Historique en revanche l’ouvrier catholique CFTC, rétif au premier tour, est capté au deuxième tour dans toutes ses générations (+44) plus que la moderniste CFDT. C'est là un échec, très relatif car très minoritaire, pour N Sakkozy.Il faut suivre cette variable de deux mutations inachevées,  le bloc et les différentes modalités partiellement sécables du vote populaire, le l'ex(?) vote catholique, qui pourrait se différencier socialement, Très sollicitée dans toute la campagne de SR l’amorce du glissement centriste au seul 2° tour est claire[72].

Ce vote syndical confirme ce transfert partiel d'un vote catholique en crise et qui se délite, est inédit. Il s’ancre dans  les gains d’entre-deux tours. Des voix de première droite ajoutées à la deuxième gauche captée par Mitterrand[73] et conservée malgré le mépris brutal de Rocard[74] brisent le vieux pacte avec la droite. Les votes syndicaux de la CFTC d’origine et de la CFDT convergent[75]. Il n’est jusqu’à la messe dominicale qui ne contribue, quoique mollement (+34), au renfort[76]. La carte les montre  jointifs aux votes de la gauche historique (communisante et résistante) du centre de la France et de la nouvelle (Bretagne). Tout devient mouvant et le reste aux Régionales de  2010. Si l’église est l’horizon centriste peu ambigu mais fragile du PS euromondialisé, les Verts versatiles de Cohn-Bendit troublent plus l’avenir, l’espace-nombre écologiste est répulsif à SR : Waechter 1999 (-49), les Verts de 1994 (-36), aucun lien ensuite. Ces autres champions de l’émotion médiatique, la peur planétaire La Science absolue, sont aux aguets à leur compte[77]

 

En trois cartes -,6, 7, 8, la vague géopolitique de Nicolas Sarkozy et sa compacte cohérence se manifeste comme  évènement historique captant les formes des deux forces neutralisées depuis le tournant orwellien (1984) de la mondialisation en France s'asservissant au mark aux  dépens du progrès social, (Aglietta Brender) ce lien de trente ans des élites  (devenues oligarques)  et des classes populaires...

 

Aux fiefs résistants de la droite de temps long  mais amputés par Mitterrand de la Bretagne et par F Bayrou du Pays basque,[79] s’agrège l’espace superposable du vote tribunicien[80] FN maintenu et celui quasi identique, de l’abstention (C.-6, -7, -8).socle dur de la conscience d'abandon des classes populaires les plus vulnérables à l'abandon du concept d'intérêt national dans la mondialisation; c'est celui d'un temps moyen pouvant devenir long. En tout cas certainement aussi long que l'asservissement de la France à l'euro-mondialisation ou que l'improbable survenue d'une offre électorale retrouvant la culture de communauté solidaire des Trente Glorieuses de l'alliance objective d'un Parti communiste de multitude et de l'icône gaullienne de l'indépendance de la France.
Des fractures séculaires, entre centre, essentiellement parisien et périphéries, entre  catholiques et sécularisés sont avec la gauche de la V° République effacées de deux tiers du pays avec tout le midi ex-(?) rouge, à l’exception de l’Aude de la révolte vigneronne de 1910 et de la moitié de l’ex-banlieue rouge, etc. Restent les pliages civilisationnels. Nicolas le Géographique est simple et fascinant. Toute la France Nord avancée trans-Loire jusqu’à La Rochelle[81]. Tout l’Est et en continu le val de Garonne. Au deuxième tour pour le duo trois îles, à toutes fins utiles, trois exils.

 3456 Sous cette  forte et certes décisive captation du vote Le Pen (carte 7) on doit lire plus  largement, pensons nous, celle d'un plus profond encore, vote de l’Est républicain, interférent avec les valeurs prolétariennes disons de la protection des femmes à l'égard de l'usine et qui se perdure dans les écarts si typés du taux d'activité contemporain. C'est cette ensemble qui est le  vrai séisme historique rompant avec le refus de l’alliance, inflexion chiraquienne du vote de droite. Ce vote FN maintenu garde d'ailleurs de son côté sa structure allégée au Sud mais tenace sur les ouvriers prolétariens du Nord et leur culture encore  sexuée (C-7,9): Gardienne des fondamentaux anthropologiques ?. Le lien spatial du premier tour de NS avec le vote FN initial de 1984 est fascinant, +72 dès le premier tour pour 19 et 28 %[82] de défections sur 2002. C’est encore +63 au deuxième tour. Conjuguée à l’abstention, c’est le principal mouvement du vote la principale contribution à la victoire. La clé de toutes les mutations à venir !

4 Dans la Droite rassemblée malgré la relative débandade catholique, deux corrélations maximales chiffrent la contradiction du règne : Chirac de la fracture sociale 1995 (+75), Madelin de 1999 (+64). 2002 fait peu référence, l’élan indexé à Chirac est moindre, 67 % des voix de 2002 (Ipsos) mais déjà entre 17 et 22 %[83] des voix FB, début du délitement catholique ? Tout semble dans l’ordre dans le vote gonflé de FB : la messe (+49), la CFDT (+60), mais absente inquiétante la CFTC.

Même la carte des gains (C-5) s’agrège à celle du repli romain de 1793, les socles catholiques – Pays basque, Vendée, Maine-et-Loire, Haute-Loire et Rhône – manquent à NS mais doublent au deuxième tour. Le neuf c’est leur dilution invisible dans les stocks de NS. Aucun lien sur deux tours.[84] Mutation du vote à droite. Beaucoup des 40 %[85] pris à FB au deuxième viennent d’ailleurs. La religion, clé de voûte du système séculaire n’est plus qu’appoint de deuxième tour[86].Jacky Réault anthropologie économique Sociologie politique

Carte-9 Ecart d’actifs( taux d'activité)  Hommes/Femmes sur mille  /°°

 

... Une polarisation métaphysique ainsi que l'a problématisée E Todd dès l'Invention de la France, perdure pourtant quoique ce dernier succombe à l'idéologie sociologiste d'une achevable sécularisation (fin du catholicisme). Le vote catholique a toujours son vital antagonique. Faute du communisme, Le Pen reste le diable et à quel point, +74 de lien répulsif avec FB dans la mutation où s’engouffre l’impie NS, captant +84 de Le Pen, et où s’embusque le vrai païen Vert, le véritable ennemi de l’héritage civilisationnel de Rome, derrière la science fétichisée (Alain Supiot, Homo juridicus, Seuil pp76-83.). Qui veut le voir en 2007 et qui veut le savoir encore en 2010 ?  L’espace révèle un moindre transfert frontiste vers NS au Sud-Est et en Ile-de-France, non religieux mais social[87]. On relie les apports de Chevènement de 2002/1994 (+44[88]) et de l’écologisme, initial version Waechter 1999 (+46) pour leur commune sacralisation plus séculière, de frontière Est, patriotique et républicaine, de La Nation la Loi. De nouveau l'est républicain ! National et républicain, d'où...

 6 ...l’invisible plus immédiatement en embuscade est le renfort des Non de 2005, angle mort de toutes les analyses, et le jeu complexe de l’abstention dont la base sociale et culturelle est très proche.. Dans les stock de deux tours, pas trace des Non ,sinon via Chevènement et Pasqua-De Villiers 1999 (+40). Mais les gains du 2° T.[89] puisent dans l’espace des milieux deux fois populaires[90] du Non de 2005[91]. La corrélation est forte, +58 le Non, +61 le nul[92]. Le camp du Non, pénètre l’intimité du piège construit pour l’annihiler. Le deuxième tour serait-il le sien ? NS le sait-il ? C’est dans son rapport à l’Europe, et donc de facto à l’Allemagne, que les ennuis l’attendent élu. Cette captation est un abus, comme pour SR sa nomination médiatique a pour base le déni du Non. Mais quid de son parolier ? Quel poids relatif du volant principal d’inertie de la droite classique ou post-gaullienne, allégée de l’Eglise, et de l’ajout populaire du Non transité par les tribuniciens plumés – Le Pen, Pasqua, Saint-Josse[93] – ou gelés dans l’abstention[94] ?

7 L’ouverture, moindre que pour SR, du grenier à voix des abstentions les moins indurées (C-6), est décisive, car convergente sur l’espace même du transfert-maintien de Le Pen et de l’espace vainqueur de NS. Le premier tour corrèle entre +58 et 69 % avec toutes les abstentions politiques et syndicales depuis 1988. Le retour de ce lien politique aurait pu être l’occasion de fêtes publiques si le miracle n’était si fugace[95].

Résumons ? NS réussit à lier large part (du peuple ?) abandonnée en 1984, FN et abstentionniste, à une post-droite à configuration floue, dans la majorité malléable d’un pragmatiste. Mais jusqu’où et pour quoi faire sur quelle ligne sociale de partage ? Entre les deux tours, NS capte 22 % de voix ; le vote De Villiers lui donne la Vendée et la Charente maritime ; la majorité relative de FB le renforce surtout chez lui, Alsace et Rhône-Alpes, les deux tiers du FN lui donnent l’assise spatiale de la victoire. C’est de l’espace de l’autre qu’émanent les nouveaux votes principaux de chaque finaliste d’où un chassé croisé des présences ouvrières dans les électorats. Pour quel bilan social univoque ? 

 Un vote indexé à l’histoire de l’accumulation et des localisations du capital[96] avec Braudel plus qu’avec Marx

Des votes indexés aux écosystèmes sociaux de l'histoire du développement[102]..entre l'accumulation du capital et les socles anthropologiques spatialisés de la France

Chiffres et indicateurs canoniques de la sociologie à l'épreuve

Tabl. 1 Votes de 2° et entre parenthèses
de 1° tour

CSP

Sarkozy

Royal

Agriculteurs

67 (33)

33 (8)

Artisans-Com-Chefs d’E

82 (33)

18 (8)

Cadres Prof Intellect Sup

52 (28)

48 (30)

Prof. Intermédiaires

49 (24)

51 (30)

Employés

49 (27)

51 (24)

Ouvriers

46 (19)

54 (20)

STATUTS

 

 

Indépendants

77 (37)

33 (10)

Salariés Secteur privé

53 (30)

47 (22)

Salariés Secteur public

43 (17)

57 (33)

Chômeurs

25 (18)

75 (31)

Retraités

65 (39)

35 (23)

Etudiants

42 (20)

58 (31)

ETUDES

 

 

Sans diplôme

51 (23)

49 (23)

CAP BEP CEP

54 (30)

46 (23)

Enseignement supérieur

52 (30)

48 (28)

REVENU (monétaire)

 

 

« Modeste »

44 (28)

56 (28)

« Moyen inférieur »

53 (25)

47 (24)

« Moyen supérieur »

52 (23)

48 (26)

« Elevé »

57 (34)

* Cl. Imbert, citant E. Dupin, Le Point

 

Déroute du sociologisme

 

La frange hyperbourgeoise (D Duclos) mondialisée est ici invisibilisée, (1,4%, selon Todd, o.c. 2008). Abstraction faite du vote des interminables adolescences (– étudiantes et si transitoires – des entrepreneurs et chômeurs, difficile de politiquement cliver par les catégories sociales ossifiées de 1954, relookées 1982, l’opaque agrégat global électeurs. Où, hypostasier en si petits écarts un univoque vote des parties salariées, (91 % des actifs). Pour tous sur quels concepts ? de classe ?, populaire ? résistant à la mondialisation ?

Marqueur méprisant du bon vote de Libé  et d'Alain Minc le diplôme, qui fonde souvent mais pas toujours la sécession de la "classe culturelle" (Todd), apparaît  ici -meilleure surprise du vote-,  désactivé. Indice pauvre et syncrétique, le revenu ne tranche - plutôt justement- qu’aux extrêmes, c'est à dire à la marge des déterminations, dans le seul vote contre pour les « modestes ». Le revenu Elevé choisit bien NS ! Ouf !

 Source : Ipsos-Dell. Claude Imbert résume : « NS a réussi, comme Bush, à prendre la gauche en sandwich, les riches qui veulent rester riches et les pauvres qui veulent devenir riches l’emportent sur la classe moyenne »* : Un peu rapide et finalement si consensuel dans l'oligarchie médiatico-politique. !

C’est un anti-vote de genre, âge, classe qui se révèle par les marqueurs sociaux globaux éreintés en doxa médiatique et scolaire[97], Sarko-le-riche, l’américain, le dynastique, contre Ségo l’émancipée, en déni de père, d’époux, de parti  - en réalité le recours magique d'un patrimoine populaire et des "avantages acquis" ? On cherche en vain les votes CQFD d’allégorie, de Gauche-Droite assimilables aux classes de manuel des Sciences Economiques et Sociales au catéchisme clos et désuet, ou au grotesque dominants / dominés ! Foin des genres du féminisme d’Etat, de l’apartheid du diplôme de Libé, des âges (le jeunisme) du Langisme d’oligarque[98]. Tout vient. Tout fout le camp ! Seul résiste l’espace élémentaire des voix spatialisées. Le clivage entre salariés de marché et indépendants ne montre rien. Le patchwork des seconds est peuple producteur direct plus qu’oligarque, autant qu’au marché, agrippé à l’Etat mais autrement que le fonctionnaire rudement séparé du travailleur libre du privé exposé au marché y compris du travail. Ces trois modalités du rapport social subi de mondialisation donnent une pour SR, deux pour NS ? L’employée plus que le moyen (1° T.) Seul le vote contre de deuxième tour clive un peu les ouvriers vers SR. Le vote ouvrier modal reste Le Pen (26%), mais qui le capte au 2° tour ? Légèreté d’un sociologisme globalisant[99] ! Qui le récupérera après usure du pouvoir ?

Vers le réel : l’inusable partition néolithique Villes/Campagnes

Tableau 2 - 2° Tour

Sarkozy

Royal

Rural strict

57

43

Moins de 20 000 habit.

54

46

20 000 à 100 000

56

44

Plus de 100 000

50

50

Agglo. parisienne

50

50

Grandes villes : Nantes

43.4

56.6

Vote/taille communes

Seul corrèle l’espace même réduit à sa polarisation arithmétique la plus élémentaire

Partant du maximum ségolénien des centres des grandes villes, passées au PS depuis 10 ans, (quoique sous la vague NS, l’agrégat des villes de plus de 100000 et Paris donne 50/50), on atteint linéairement son plus bas dans l’espace du rural strict[100] avec 43%. Mais dans les deux aires de développement, les campagnes - peuplées d’autochtones ou de revenus, actifs et retraités, ouvriers, employés artisans voire paysans -, restent peuple hors des niches de néo-ruraux. Du Braudel de l’Identité de la France, à N. Tabard sociologue de la consommation, par le géographe C. Guilly, on sait que la culture, la démographie et les modes, de vie permettent d’assimiler le rural large[101] voire plus ambivalent cependant le rurbain au populaire avec un système de valeurs antagoniques de celles des centre urbains (Stemmelen commenté par J Réault, sur www.master-culture.info. . L’échelle est continue entre les dépopularisés des grands centres urbains sous la classe culturelle socialiste et verte et les empaysés. Ces espaces génériques suggèrent la piste à suivre, polarisant les rapports sociaux des espaces-temps de l’accumulation du capital, les formes de prolétarisation, non les tiroirs de bois de la vulgate des CSP.

La mise en carte datée de faits sociaux des milieux réels hétérogènes, brisant le monisme mortifère du champ qui stérilise la sociologie depuis 30 ans balaie l’illusion du vote politique dépaysé

Toute résultante politique sera imputée au puzzle et à l’inertie relative d’écosystèmes populaires de reproduction plus ou moins recombinés dans chaque conjoncture. Sous les signifiant Royal et Sarkozy etc. et l’improbable convergence sur NS de la (l’ex ?) droite classique et d’une ex- gauche populaire passée par le retrait ou le FN lors de la fracture mondialisatrice de la nation, impose l’heuristique des deux formes-espaces polaires d’industrialisations et de régimes de prolétarisations de l’histoire du développement croisées à moins visible, la polarité de positions de mondialisation entre centres et périphéries. On privilégie les liens aux votes pour du premier tour, les stocks, les flux relatifs entre deux tours et à 2002. La correspondance quasi totale de l’image des deux tours dispense de choix entre les cartes.Jacky Réault Sociologie économique Sociologie du salariat

Carte 10 Industrie dans la Population Active 1999

C’est l’industrie – deux industrialisations (D. Woronoff) suivie d'une désindustrialisation (1983-1995?)

    – qui paraît rendre compte d’abord du massif clivage entre NS et SR. Cartes et nombre convergent. Industrie implique révolution industrielle, donc des unités sociales anciennes et nouvelles en compromis défensif singulier entre un ordre social national et localisé et l’accumulation capitaliste. Quand vient l’inversion de la civilisation industrielle[103] donc des normalisations de société salariale une violente contre-révolution industrielle suit. Toutes ces figures condensées clivent ici fortement mais en égale ambiguïté, NS libéral présenté en salut de l’industrieux, SR socialiste happée par la phobie de l’industrie et de la centralité du travail du trouble allié Vert. Le vote sarkozien est comme asservi à l’aire de la plus grande présence de l’industrie, ici de 27 à 35 % de la population active (C-1). Il regroupe, c’est politiquement une nouveauté, les deux industrialisations quoique son pays naturel soit le Nord et l’Est de la première et plus ancienne, la plus prolétarisante aussi. C’est donc celui du grand recul depuis 1974-1984 et de la grande déréliction ouvrière et salariée, chômage, exode, paupérisation, mais aussi de la résistance de cultures populaires passées historiquement par le mouvement ouvrier et de longtemps rodées à la mobilisation collective disciplinée ayant éprouvé le cynisme de l’entreprise financière (C-10) asservie « à participation étrangère ». Il ne lui manque que le Pas-de-Calais des lignages de mineurs remerciés mais propriétaires entre PC et FN. Cependant il participe aussi de l’acmé de la seconde industrialisation, les Trente Glorieuses, incrustée dans l’Ouest de SR jusqu’à la Vendée où prospère De Villiers, plus ouvrière que Saint-Nazaire. La révolution du tertiaire à l’ère des réseaux d’information sur la culture sudiste de petite entreprise et de scolarisation longue et sur les grandes villes cultureuses est certes royaume de SR mais NS y réussit des percées sur les brisées du FN, le Sud-Est et la Garonne. Il capte la totalité des départements industriels et ouvriers au vu des médianes de distribution (cartes 11 et 13) représentant les trois quarts de son espace électoral à 50 % quand SR paraît les repousser[104]. Ce sont ses liens statistiques des gains sur Chirac 2002 qui explicitent le mieux son tropisme positif sur toute l’industrie mais surtout les espaces anciennement marqués par le capitalisme : avec l’aire historique référentielle des actifs industriels de 1936 (+49), avec la salarisation maximale (+43), l’augmentation des petits entrepreneurs (+57), voire la croissance (tertiaire) des actifs (+49). La répulsion statistique de SR est totale. Même son vote total la fait fuir (-39). Ses gains sur Jospin n’ont de lien industriel que négatif à l’intérim ouvrier. Elle corrèle à la petite propriété paysanne antique repoussant, sur deux siècles, toute industrie hors celle de l’Etat.

Jacky Réault Sociologie économique Sociologie de la mondialisation Sociologie du salariat France

Cartes -11 Industries à participation étrangère

Plus qu'un indicateur sectoriel la localisation de l'industrie est celui d'une épaisseur historique des cultures ouvrières, des effets prédateurs et socialement révolutionnaires de la première révolution industrielle, et surtout en 2007 comme depuis longtemps et pour longtemps, du degré d'aliénation à la mondialisation, non seulement d'une industrie mais d'une nation et de fait au premier rang des salariés qui en dépendent d'autant plus que leurs conditions de vie leur sont exclusivement attachés, c'est à dire qu'ils sont prolétariens. 

 

Un vote ouvrier modal politiquement incorrect mais au total contradictoire… L’industrialisation a d’abord engendré ses prolétaires à l’Est de Saint-Malo-Genève-Marseille, et ceux-ci la classe ouvrière (1830-1983). On a désormais un peuple travailleur sans identification de classe, non sans mémoire. Mode du vote ouvrier, Le Pen est avec Besancenot le plus corrélé, suivi de l’abstention (17 % sur les inscrits). NS et SR font jeu quasi égal (19 et 20 %[105]). Ces voix iront quasi également et très fort aux deux finalistes au 2° T. (NS +66, SR +65). Aux deux tours cependant c’est à la carte du vote de NS que correspond celle de la médiane ouvrière dans la société[106] (C-13), SR en ayant le quasi exact négatif[107]. Les corrélations sont également polarisées. SR a un rapport répulsif actif jusque dans son vote total à toute présence ouvrière en toute modalité : ensemble ouvrier (-39), OS (-36) et même femmes OS (-33) dans la population active, mais aussi les ménages ouvriers (actifs+retraités, -35) et même avec tout le salariat d’exécution (-33), « classes populaires » de Todd. Les liens de NS concernent des indicateurs latéraux mais tous positifs. Au 1° tour NS/Chirac attire les ouvriers intérimaires (+38), les ouvriers actifs rapportés aux retraités (+44). Il atteint +41, contre -30 pour SR, avec le typique ménage ouvrier homogène prolétarien (JR 1989) de par la conjointe inactive, toujours emblème du vote FN.  Dans son vote même il corrèle aux Etrangers dans les actifs que ne connaît pas SR. Il correspond à leur carte et à celle des salariés éprouvant l’hétéronomie nationale du capital. (C.-10). On reste indécis.

se résout dans une dualité de formes et degrés de prolétarisation, des ouvriers, des employés et d’une partie variable des intermédiaires et cadres du salariat.

A considérer l’unité ménagère des formes de vie et d’emploi référée à la propriété domestique et aux biens et services circulant dans les lignages, on oppose prolétarisation achevée du salariat de l’exclusivité, du salaire dans le revenu, du marché dans la consommation, et prolétarisation inachevée de salariés  possédants autochtones, liés, voire auto-producteurs. Ce clivage idéaltypique est indexé aux espaces-temps réels des deux industrialisations sous les deux hégémonies de grandes villes de l’archipel de la mondialisation, celle des diplômée de la bourgeoisie culturelle socialiste, celle des financiers, celle leurs classes parlantes communes au noyau central des premiers et toujours aux seconds, de scène parisienne et de media.

Jacky Réault Sociologie du salariat anthropologie des cultures populaires France

Jacky Réault Sociologie de la prolétarisation sociologie politique France Le clivage du degré et des formes de prolétarisation ?

www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm

Nous ne livrons du degré de prolétarisation que le critère hystérisé de la vie en locataire HLM (C-12) si proche de l’écologie sociale ouvrière déjà repérée (C-13) versus modalement la maison individuelle et/ou toujours la propriété mais aussi contradictoirement la carte de l’emploi normal (C-18) conquête déprolétarisante des Trente Glorieuses à la quelle s'accrochent mieux les salariés de prolétarisation historiquement achevée ; mais les cartes démographiques finales sont tout aussi indexées à la prolétarisation. On renvoie aux analyses et cartes de Formes de vie ouvrière (1989) sur les variables clés, travail partiel, propriété, voitures, salaire. Etayé à la pertinente prolétarisation transversale aux catégories socioprofessionnelles , le lien statistique fait preuve, redoublant la cartographie; non seulement sur les flux mais sur les stocks de votants.

Ségolène, le patrimoine populaire ou diplômé entre salariat protégé et oikocentrisme*, condense les principaux espaces de la prolétarisation partielle, inachevée voire de la patrimonialisation active d’un monde héritier, de culture privative[109]. A l’instar de NS avec Le Pen, et quoique les gains de 1° tour sur la gauche de 2002 allaient faiblement dans le même sens, elle n’exprime numériquement la pureté du type que renforcée au 2° tour par le vote catholique et familial de Bayrou et surtout par le vote Besancenot, entre petite bourgeoisie salariés plus néo-baba que quasi-bobo, et ouvriers possédants[110] en égale crainte de déclassement. Ses chiffres univoquement orientés sont moins massifs que ceux de NS, son territoire naturel un très grand Ouest étant en notable partie investi par NS (Vendée, Charente-Maritime, Morbihan). Inventons pour dire la tonalité dominante le concept l’oikocentrisme[111], genre de vie centré sur la résidence (oikos, la maison, et avec Xénophon, l’économique). La meilleure corrélation de votes SR montre l’historicité de notre problématique. Avant les possessions et services, l’emporte en 2007 le nœud de pratiques et de sens que représente l’emploi partiel[112] des femmes (+47 seulement car sans le Sud-Est de son arc de Sun Belt[113]). Dans ce fil vient le lien à la croissance lente ou inversée de la propriété ouvrière de 1999/1990 (+46) héritée ou acquise mais sous la menace de délocalisation, une cohabitation d’autochtone de dépaysannisation récente, Ouvriers vivant en ménage agricole (+41), la dispersion de l’habitat (+33), de système agraire privativiste avec ses agriculteurs en petite (+34) ou moyenne exploitation (+35) de la Jeunesse agricole chrétienne des années 60. La propriété de la maison, la maison individuelle ouvrière viennent après (+33). Supposant famille stable, propriété, double emploi vient le ménage ouvrier à deux voitures (+31), l’accession à la propriété (+31) et… la mort à domicile (+31). Cependant, les chiffres et les espaces l'indiquent, la typicité de la base ségolénienne est moins ferme que celle de Sarkozy, même avec le renfort de ce gauchisme de petits possédants que condense le vote post-trotskiste d'O Besancenot.

*De oikos "maison" modale, qui donne oikonomia (économie) par l'Economique de Xénophon, ou art d'administrer un domaine autour de l'oikos IV° Siècle ACN. Note de l'éditeur

Lire aussi

www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm

La protection du rapport salarial par la famille et l’Etat vient enfin aussi nette. Le bas prix des produits (comme des plus bas salaires), +29, la décroissance du chômage (années 2000 avant la crise) et surtout attribut par excellence de SR, son bastion social, l’emploi à vie de fonction publique, avec le temps partiel choisi des femmes des ménages possédants, +38 ou plus l’occupation assistée des dispositifs des années 60 promue par les notables socialistes, stagiaires et TUC, +35 gagnés au premier tour par Besancenot. Le taux d’activité des femmes élevé, le faible écart des sexes dans la population active, +46, en sont fortement relativisés. Certes « Royal a su plus que les précédents candidats socialistes attirer les ouvriers de l’Ouest et plus généralement les classes moyennes de cette France « soft » (J. Lévy) ou des trois « C » (Consensus, Conservatisme, Conscience ».[114] Plus que ceux de l’industrie, les ouvriers de l’artisanat, dont la carte coïncide sauf au Sud-Est, vivent dans un milieu la civilisation industrielle prolétarienne ne perdure pas comme un destin décalé. La croissance générale des emplois y compris ouvriers à contre crise (1981-1993 ?)  est compatible avec une décroissance du nombre de ménages ouvriers actifs et retraités sur les ménages totaux de 1999/1990, -32.

Nicolas et l’espace-temps des ouvriers de prolétarisation achevée :

l’aire du vote NS recouvre la totalité – et dépasse à l’Ouest et au Sud – de celle de la prolétarisation ancienne et avancée du salariat[115] issue de la dépaysannisation précoce de paysanneries de culture collective à fort contrôle social autoritaire, et de la reprolétarisation des années 80-90 par désindustrialisation chômage et disqualification des cultures populaires par les élites. L’espace culturel ouvrier des cartes où seul NS s’inscrit, cumule des traits d’avant et après l’industrialisation. Ce tiers Nord-Est de la France de civilisation agraire d’habitat groupé collectif marqué  par l’assolement triennal contraint de champ ouvert anticipant les cultures usinières a engendré, dans une civilisation industrielle stabilisée un siècle et demi, un genre de vie durable, des représentations culturelles hégémoniques. Ici se justifie l’approche groupale restreinte des classes populaires[116] ouvriers et employés, mêlés en ménages et lieux d’emplois aux traces paysannes. Ils constituent la grande majorité des populations, actifs, retraités, enfants,[117] dans des milieux populaires exclus des grandes villes, périphérisés, dans des cités de plus en plus lointaines, la suburbanité parisienne, la campagne. Aux ouvriers industriels s’ajoutent ceux de la grande propriété céréalière au nord, fruitière et viticole de l’ex-midi rouge[118] salariant un prolétariat rural qui le fut. Sur ces tissus ouvriers les délocalisations des années 80 ont induit les deux grands modes d’expression populaires de la mondialisation : l’abstention, chômeuse jeune et inactive, où NS a puisé et qui reste massive, et dès 1984 le vote FN encore majoritaire, double exclusion politique et morale trait supplémentaire de prolétarisation. Jamais électorat majoritaire a-t-il tant corrélé avec des marqueurs sociaux si nets et si paradoxaux ?

...unifie donc l’espace le  plus capitalistique des grands possédants et de toutes les dépossessions

Si la richesse financière (+54) avec les impôts directs et les cadres sont bien présents par les centres mondialisés – Paris, Lyon, Lille, Strasbourg, Marseille… – et représentés par la CGC (+49), le tissu social englobant est celui des mondes ouvriers-employées à tonalité prolétarienne devenus des milieux populaires qui cumulent tous les indices. Ils montrent cartographiés comme les images clonées de cette aire électorale, de la prolétarisation achevée dans le salariat qu’ils vivent, en majorité dans des espaces urbanisés périphériques de grandes agglomérations mondialisées, ou dans villes moyennes et grandes mais plus dans les très grandes, ou de plus en plus lointaines ou dans le monde rural du Nord de la diagonale du vide des Landes à la Meuse[119]. Outre la démographie prolétarienne familiale et féconde, le plus fort lien avec la société est celui de la dépossession, les ménages ouvriers y sont locataires (+54). Ils n’héritent pas (-47) sans pour cela accéder à l’accession à la fin des 30 Glorieuses (1982), -52, au point que, poussée par les prêts à taux 0, la propriété a continué de croître entre 1990 et 1999 (+54). Fortement asservis à l’habitat collectif (+62), ils concentrent la plus grande probabilité de vivre dans une seule pièce (+45), de ne pas avoir de voiture (-41) et encore moins deux voitures (-49) comme le mode de leurs collègues ruraux de l’Ouest et de ne pas vivre dans la région de leur lieu de naissance (-52). Asservis au marché, ils vivent dans les espaces économiques où les prix sont les plus élevés comme leurs salaires d’ailleurs (+47), y compris ouvriers (+46), et comme les revenus de leurs riches voisins (+54) avec les impôts directs 2004. L’environnement social peu diversifié n’a plus d’agriculteurs dans les lignages (-51), de fermes (-45). La société se dédifférencie mais se redifférencie sans maîtrise avec la forte présence étrangère, dont la carte est quasi celle du FN et de NS, Ouest intérieur exclu. L’insécurité ambiante est le prix de l’abandon économique subi ; vols, agressions, crimes en 2000 corrèlent à +50, +58 avec les gains sur Chirac, et le chômage croissant des années 90, +47. Dans cet univers encore si ouvrier, les usines sont frappées d’oliganthropie. L’autre peuple, paysan, disparaît (-41) et, avec lui, la conquête de 1789, la chasse (-44). L’obsolescence du syndicalisme engendre le recul des Confédérations sur les inscrits prud’homaux (-58) et l’abstention (+69).

De fiers travailleurs libres :

 Le rapport salarial reste pourtant, à l’inverse et dans une organicité toute aussi nécessaire au prix de résistances toujours efficaces, structuré par l’emploi normal. Les femmes ne travaillent pas à temps partiel, -61, leurs enfants ont échappé à l’insertion des dispositifs socialistes d’occupation inventés par Pinochet et de faux emplois assistantiels de Deuxième Gauche des années 1983-1993 et 1997-2002, -46 avec les TUC, etc. A contrario l’intérim, normalisation ultime du fil des Trente Glorieuses, hirondelle des reprises industrielles est présente dans les gains sur Chirac (+39). Evidemment la fonction publique n’est pas disponible, quoique partagée entre les deux Sud,  –39. Matrice ambivalente du genre de vie populaire autonome de prolétarisation achevée, la population féconde, nombreuse, encore attachée à l’utopie de la femme protégée de l’usine sont aussi là et gardant de fort liens réels avec la femme garante de la bonne vie familiale.

-Un vouloir vivre populaire dans la mondialisation ... et la polarisation des ses modalités

 Société malade ou société mobilisée vers sa pérennité menacée, cette question du vouloir-vivre est celle même de la mondialisation, qui tend à déqualifier les sociétés, à désouverainiser les Etats au prix de la forme démocratique des nations, de l’identification des peuples. On retient une forme commune et trois clivées de ce vote.

-Commun : l’exceptionnel engagement populaire dans ce vote national.

-Clivant : la fécondité la vie, la mort, le vouloir-vivre même en tout cas ses modes ; l’inscription dans les systèmes familiaux inducteurs des valeurs françaises identitaires de liberté et d’égalité (Todd) ; la polarisation par l’activisme économique que NS a promu au cœur du vote[120]. Il faudrait interroger l’effet du lent délitement du vote catholique

L’élan d’un vote unique inversant le désabusement politique est le fait historique majeur. Le vote même est élan vital résistant[121]. Faire nation après l’humiliant déni du vote de 2005. Le rite présidentiel unifiant atteint un record de participation. Le record inverse du rite diviseur des Législatives[122] prouve a contrario le désabusement toujours là. C’est la nation qui mobilise l'une et l'autre. La vaincue gagne aux deux tours plus d’abstentionnistes que NS mais c’est sur l’Ouest moins urbanisé où la sur-participation est constante. Certes il y a radicale inégalité entre eux sur les votes d’adhésion et de rejet. Mais jamais un vouloir être national n’a trouvé forme d’expression aussi forte hors la refondation gaullienne. Les inégaux candidats du vide[123] ont servi à ponctuer malgré eux les moments intenses de la résistance de la France à la mondialisation, présentée d’en haut comme destin d’une dissolution.

Jacky Réault Sociologie politique de l'électorat populaire et démogragphie Eros et société  France 

-Carte -14 Taux de natalité 2003 jr

    Jacky Réault Sociologie politique de l'électorat populaire et démographie Eros et société France

–Carte 15 Population de moins de 20 ans (Insee Ined)  / Total 1999[124]

L’action directe polarisée de deux démographies populaires est-elle une ou deux manifestations de vouloir vivre ?

La démographie compte le pari des vivants sur la vie – taux brut de reproduction finale supérieur à deux – sur la survivance (taux inférieurs), ou sur la mort, mortalité morbidité suicide. Récent adepte de la société malade, Todd[125] doit admettre que les deux enfants de descendance finale – perdus en 1974, frôlés en 2000, retrouvés en 2006 – contredisent ce diagnostic. Comme population la France s’affirme singulière dans l’euro-mondialisation. Faire des enfants ou pas, n’est-ce pas l’ultime souveraineté (voir la grève des femmes de RDA après 1990) et la première manifestation d’une politique du peuple ? Au sein de l’espace national deux comportements démographiques s’opposent. Le croissant fertile nordiste et le Sud malthusien se sont polarisés au XX° siècle[126] et préfigurent ce vote. Il n’y a pas de grande mutation électorale sous la V° République qui ne soit passée par le croissant des Trente glorieuses de La Rochelle à Valence, qui tend, par l’enrichissement breton et la vitalité immigrée, à devenir potence vers Marseille, à l’âge de la mondialisation. Y convergent avec des variantes, fécondité – détermination principale –, natalité, accroissement naturel, jeunesse, nuptialité,[127] avec un décalage de générations. Les actuelles migrations internes vers le Sud sont digérées par le malthusianisme d’accueil du Sud et des côtes. Le croissant reste naisseur, le Sud pays d’embouche. La résultante dessine les 3/4 de l’aire NS et constitue la démographie de prolétarisation achevée quoique captant la fécondité historique de la patrimoniale Vendée militaire, séparée par la Bretagne qui tend vers le malthusianisme aquitain et donc vers SR. On donne deux exemples de la litanie convergente des cartes. (C.-14, 15)[128]. La nuptialité, la natalité, la famille nombreuse et son corollaire en milieu ouvrier prolétarien l’idéal lié de l’épouse à la maison, de la bonne vie et du nombre, sont sarkozistes. A l’inverse, le vote SR émane presque exclusivement, des terres du vieillissement protégé, à forte mortalité, de l’enfant rare et instruit, de la nuptialité faible, des groupes domestiques complexes, vieilles recettes de pérennisation de la petite propriété romaine[129]. Certes ni NS n’est champion absolu de la vitalité démographique, ni SR ne condense le lien à une vie mesurée, malthusienne, peu industrieuse à l’extérieur de la maison. En l’occurrence la vérité démographique de Nicolas est dans le peuple abandonné qui n’a pu s’exprimer que par Le Pen[130], et celle de SR, plus inattendue, dans l’électorat de Besancenot[131], au contact des mondes populaires et des petits bourgeois paupérisés, en parfaite congruence avec les positions dans la prolétarisation. C’est une pratique de l’intimité des formes de vie qui condense l’ambivalence du vitalisme prolétarien que nous avons repéré dès 1989. L’idéal (la réalité recule) de la femme d’ouvrier sans activité professionnelle reste en 2007 le principal marqueur des gains de Sarkozy sur Chirac, emprunté au vote Le Pen qui reste sur ce plan le vote sanctuaire. Inversement SR a ses voix sur l’autre mode de régulation du ménage parental du peuple petit possédant, l’emploi à temps partiel plus que le leurre de l’activité. Dans les deux cas on a une mobilisation sur un imaginaire de la forme de vie et un vouloir vivre, puisque hors l’écologisme lourd il n’y a pas de candidate d’un vouloir mourir, quoique la démographie a tranché.

L’essentiel (de l'espace) des cultures égalitaires est à Nicolas Sarkozy.

A Ségolène Royal l’inégalité ?

L’anthropologie historique impose-t-elle ce constat scandaleux ?

Emmanuel Todd anthropologie des systèmes familiaux in Jacky Réault Sociologie politique du temps long

Carte 16 Systèmes familiaux (évoluant en  matrices culturelles en France ?) -Todd.1995, 2008

NS occupe, toute l’aire de la famille nucléaire (C-16) qui structure autour des principes liberté et égalité l’invention de la France de 1789 à 1984[132]. L’anthropologie[133] de l’électorat NS frénétiquement égalitaire voire libertaire est celle du mythe moderne vital de la France refédérée  par la base lors de la Révolution[134]. Il emporte sur SR la plus grande part des familles souches incomplètes autoritaires mais égalitaires. La famille nucléaire absolue de l'Ouest intérieur[135] indifférente à l’égalité compense en libertarisme. Avec la Savoie et le Sud-Est catholique du Massif central, il suit la droite ac cadaver[136]. La référence insistante à la valeur travail, seul principe tangible d’égalité entre les hommes, raflé à une gauche engluée dans vingt ans d’inégalitarisme, exclusion, différence (Lang), régionalisme, féminisme d’Etat, écologisme de caste, l’emporte sur la tentation communautariste

A l’électorat de SR correspond presque exclusivement l’aire des systèmes familiaux inégalitaires, Souches et nucléaires absolues de la Bretagne gallo[137]. La survie communiste et Besancenot sur famille communautaire du Nord-Ouest du Massif central et le Pas de Calais – le melting-pot Est parisien étant inclassable – lui donne sa seule touche égalitaire. Redoutable inversion des valeurs entre Gauche et Droite, s’il s’agit encore de cela ? Stupéfiant vu d’ex-gauche, quasi salazarien paraît l’ordre, fut-il juste, et la démocratie participative id est privatisée. Fourvoyée (?) la résultante politique exprime un discours neuf du vouloir vivre historique national. NS postmoderne libéral sauveur d’Alstom parlé par Henri Guaino semble ferme à l’égard de Bruxelles dans la culture volontariste de la France colbertiste, de société salariale républicaine voire résistante. L’élan populaire suscité, participe d’un Eros social de retrouvailles, avec le beau verbe de la grande illusion créatrice qu’a abandonné la « gauche ». Qu’importe la sincérité (E. Zemmour) de l’interprète ou du parolier, la puissance symbolique de la parole a changé de camp.

Travailleur libre (suite) et normativité sociétale

Jacky Réault anthropologie politique du travailleur libre Sociologie du salariat et de la salarisation-Carte 18 JR Emploi normal CDI Temps complet [138]  d'après Insee RGP 1999

Carte 18 : Le maintien, après un demi-siècle de dépeçage du code du travail dès 1982, d’un espace polarisé de ce que nous affirmons comme un concept, emploi normal à temps plein et à durée indéterminée [139] versus l’emploi partiel institué avec prime à l'employeur par Martine Aubry en 1992 ou anomique (développé en continu depuis les Gouvernements R Barre de Valéry Giscard d'Estain puis sous les deux septennats mitterrandiens qui lui ajoutent les faux emplois d'"insertion") est du pays conquis des prolétaires achevés qui avaient construit la société salariale. Il est donc clé de voûte de l’espace sarkozien quoique ses deux extrémités soient nécrosées. Il s’ancre dans la culture organique du travailleur libre de l’anthropologie marxienne de "l'achat et la vente de la force de travail" entre les concepts "personnalité vivante" et "civilisation", ( J Réault 1999, Université de Nantes), rejetée par le marxisme. Sa résistance relative dans une société de la mondialisation est certes liée aux formes de prolétarisation et à la fécondité, il n’en représente pas moins pour nous une des formes les plus sublimées de politique du peuple(R Dupuy), la marque la plus avancée, la résistance active de son vouloir vivre. Strictement indexé à NS, dont elle est le joker historique, l’espace comme les corrélations de SR lui sont étrangers. Sur la normativité anthropologique latente d'une conception positive du travailleur libre présente mais tellement oubliée du Marx du Capital 1 in l'Achat et la vente  de la Force de travail, lire Jacky Réault Le travailleur libre des sociétés centrales du capitalisme historique. Université de Nantes 1998-2008, distribué dans un cours ad hoc et non encore éditée.

Jacky Réault Anthropologie économique de la France Sociologie du salariat Eros et société

Carte– 18   Taux d’activité 1999    (JR 1989 Lersco CNRS, Le second croissant fertile de la France

Le petit croissant fertile activiste  (JR 1989) manifeste l’engagement économique des ménages. Lové dans le démographique, il s’y confond entre Ouest intérieur et Rhône-Alpes. La concentration et centralisation sont certes parisiens, mais le pôle culturel est la Mayenne rurale au 94° rang (sur 94) pour le taux de Femmes d’ouvriers au foyer et en 2006 au 2° pour tous les taux d’activité. Là est la rupture avec le FN dont l’électorat travailleur n’est pas activiste, -54 à l’activité des 20-59 ans, marqué par le lien prolétarien rétif aux femmes dans la population active, -67. L’écart frontiste d’activité hommes / femmes est le calque du vote NS qui seul lie l’hétérogène, le petit croissant activiste dominant, au grand prolétarien et au Sud sexo-différencié. Les autres liens n’abondent qu’en champs homogènes, migrations internes et externes, Etrangers / Population active (+50), Taux d’indépendants 1999 / 1991 dynamisme entrepreneurial[140] (+57). L’activisme des Taux d’actifs l’emporte, +57 au 1° T., +68 au 2°. L’activisme, politiquement ambivalent, serait mondialisateur libéral, +64 % à Madelin, s’il ne faisait du développement français affaire d’Etat colbertiste, d’où le travailler plus pour gagner plus. Le vouloir-vivre économique des Trente Glorieuses liant communisme et gaullisme est une clé du duo Guaino-NS qui peut-être n’est postmoderne que lorsque le parolier s'aventure seul.. Sur fond d’une conscience prolétarienne de travailleur libre, porteuse pendant cent ans du « progrès social », correspond à l’aire NS la résistance du contrat normal à l’emploi précaire/partiel. La deuxième gauche l’a brisé par l’idéologie et le droit ; réfugié au cœur de la France il est capté par NS, le libéral, malgré les précautions de SR sur des 35 heures antagoniques à la culture de progrès.

Le noyau dur du vote SR semble participer de la fraction de l’aire occidentale (européenne) de suractivité statistique des femmes (+45) voire d’égalité, -45 avec l’écart sur les hommes. C’est un artefact de prolétarisation inachevée masquant la dominance du foyer. Les modes du compromis sont la fonction publique (+40) et le temps partiel, voire les deux. Cette panacée régressive de M Aubry (1992), +45, est la clé du pseudo-activisme de SR aussi protégé que limité en France vieille Aquitaine et centrale. Aucun renfort de 2° tour, n’est activiste au sens marchand entrepreneurial ou simplement moderne convergeant avec l’esprit de son vote antagonique au vote Madelin (-58) libéral-travailleur libre. Sur les forts taux d’activité, aux âges de l’activité et de la parentalité SR capte ces demi-actives, mais c’est pourtant le lieu vital de sa défaite. L’électorat de NS est le plus féminin, c’est la rupture universaliste avec l’électorat FN masculin aux deux tiers. A l’inverse SR séduit Toulouse, Rennes, Nantes, autres villes non actives, étudiantes, ou liées aux prébendes de l’Etat culturel du divertissement de bobos. ( J R Nantes l'excès la ville, réédité sur www.lestamp.com)

Tabl. 3 : 2° et (1°) tour

Sarkozy

Royal

AGES&SEXES JR /IPSOS-Dell

 

18-24 ans

42

58

25-34 ans

57

43

Hommes - de 35 ans

54 (23)

46 (25)

Femmes - de 35 ans

50 (26)

50 (25)

Hommes 35-59 ans

49 (26)

51 (24)

Femmes 35-59 ans

45 (28)

55 (29)

Hommes 60 ans et +

61 (40)

39 (20)

Femmes 60 ans +

68 (43)

32 (25)

Total hommes

54 (28)

46 (24)

Total femmes

52 (31)

48 (27)

Ages&sexes Sens- …dessus-dessous

Ages&sexes Sens-…

]« La France présidente » affiche « Votez

pour moi je suis une femme »

 Le tropisme de SR capte les semi -actives liées du salariat partiel (supra), de 35-59 ans et les étudiantes, mais aux deux tours elle capte moins de femmes que NS. Pire, 2/3 des femmes de plus de 60 ans, plus même que les hommes la rejettent et bien plus que les longs ados ne rejettent logiquement mais provisoirement par définition,  NS

                              …dessus-dessous[141]

 

Au risque d’une anthropologie dogmatique (P. Legendre 2002) on postule qu’avec les femmes sinon avec les « jeunes » dont les attributs sont volatiles sous réserve d'effets de génération que seule l'historien pourrait adjuger a posteriori, on embarque plus de vouloir vivre et avec l'âge différentiel de survie à l'égard des hommes, de réalisme, axe des fondamentaux de la culture (cf. G Devereux et J Réault www.master-culture.info ). Entre l’activisme et l’anthropologie à la fois durable et historique le maintien d’un plus fort écart d’activité des hommes sur les femmes sur l’Est sarkozien (carte 7) semble inégalitaire. C’est un trait sociétal qui ancre le plus le vote FN (carte identique) et son principal lien avec un fait social (+79) mais pourtant irréductible au politique. Il conjugue deux écosystèmes sociaux en mutation. Le néo-prolétarien socialement sexué protégeant la femme de l’usine et lui donnant une place centrale dans la bonne vie d’une famille qui reste relativement populeuse. Le méridional culturellement sexué lie les pratiques à la civilisation de la maison et aux fraternités horizontales mais se compense aujourd’hui d’un allongement des études des femme.

__________________

-Nicolas ou le mystère de la Dame de Vix

    Jacky Réault sociologie politique du temps long Présidentielles 2007 Anthropologie historique de la FranceCarte 19 Défections du vote Le Pen de 2007 sur  2002

Copyright in Deniot Réault Lestamp 2010[142]

Nicolas[144] ou le mystère de la Dame de Vix, sous l'ellipse, qui a pour nous l'ancrage au réel d'un mythe, y compris scientifique, on propose cum majori grano salis, une ultime clé de dynamique sociale à l’usage des aveugles du rien sociologiste ou postmoderne mondialisé. Hors l’inoxydable nombril activiste chouan de 1793 l’espace politique de NS est pour l’essentiel celui de 21 ans de FN. Ce fait massif issu de l’inversion brutale du progrès social en 1983, rapporté aux socles civilisationnels sous mondialisation occulte plus épais encore dans le temps long. Les voix transférées de Le Pen à NS dessinent la carte d’une découverte. Avec la braudélienne histoire générale du (des économies)-monde(s), elle croise à la matière chtonienne des continents la route antique de grandes circulations plus durables que les nations même. Le centaure Sarkozy Guaino n’est pas de trop pour repérer sous les partitions de la vitalité et du développement inducteur de genres de vie populaires et malgré tant de diversité comment un vote singulier et qui risque de rester unique a été structuré par l’antique axe isthmique de l’Ouest eurasien qui s’inaugure par la route de l’étain composante du bronze cet âge de civilisation entre Méditerranée et futures îles britanniques[145]. La puissance politique protohistorique découverte avec la tombe de Vix entre Seine et Saône, serait déjà celle d’un centre au sens braudélien. Il anticiperait les foires de Champagne, Lyon, Paris, toutes les virtualités géopolitiques de possibles France à venir et leur virtuelle unité sur le cours nécessaire de ce chemin de traverse entre les Nord et les Sud de l’Eurasie à l’occident. Pas d’unification politique qui ne passe par là. Le projet méditerranéen d’H Guaino si vite abandonné par NS au premier diktat allemand, montrait que, lui, l’avait compris.

Lourd héritage sur les épaules d’un agité postmoderne ! L’avenir contingent de Sarkozy, fatalement celui de la France d’après l’élection des grandes réminiscences, et pour autant qu’il ait capacité à valoriser le talent de cette situation planétaire, il nous plait à le résumer, comme le mystère de la Dame de Vix. L’entité politique qui l’entourait avait vocation à devenir ce centre de l’isthme européen que captèrent Lyon puis Lutèce. Au printemps 2007 on y découvre une  proto-ville, un palais... On n’en sait rien d’autre que son évanouissement radical à la suite d’un désastre. Et pourtant, l'instant de César, la Gaulle a surgi et cinq cents, (Baptême de Clovis) ou mille ans, plus tard (avec la dynastie capétienne achevée et continuée par la Révolution),    

  La France ?

NOTES de Nicolas et Ségolène 2007

[1] Ph Muray face à la bien-pensance des élites « contre » un J M Le Pen au 2° tour 2002..

[2] J P Le Goff, 2007 et R. Camus, qui en fait un livre (Fayard 2008) ont le même concept.

[3] Au regard de l’univers de discours issu du V° siècle grec jusqu’à Dominique de Villepin à l’ONU 2003. H de Chanay, Discours et gestes. Voir aussi Alexandre. Dorna sur le déclin de la réflexion critique.

[4] E Todd, 2006 et 2008. De la même veine, J. P.. Le Goff et J.-C. Guilbaud, Le vide loft story de la politique « people » de media réalise le « rêve de toute une certaine gauche », Quotidien Sud-Ouest.

[5] A. Dorna, Comprendre l'élection présidentielle, oppose à la société malade de Todd la nation menacée mais consciente www.observatoiredemocratie.net.

[6] F. Braudel, L’identité de la France, Paris, Arthaud, 1986.

[7] Progressisme ou sociologisme ou libéralisme ou post marxisme. C. Michéa Impasse Adam Smith, Climats 2002, L’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche.

[8] L’unité opératoire semble la circonscription mais les charcutages la rendent illisible.

[9] J. P. Dupuy, La marque du sacré, Paris, Carnets Nord, 2008.

[10] A l’instar des pathétiques collectifs usiniers trahis du printemps et de l’été 2009.

[11] Le propre ? Michel De Certeau, L’invention du quotidien.

[12] Le Temps du monde, 3° niveau économique de Braudel, est l’éther financier oligarchique valorisant, à partir d’un centre, l’inégalité du monde transversale aux classes du marxisme recuit du retour des classes.

[13] H Guaino vu par Todd, 2008, est l’esprit du vote NS. SR qui ne faisant confiance qu’aux siens et aux tourainiens ne pouvait vaincre au pays du grand discours politique en raison.

[14] La 2° gauche de P Rosanvallon, La contre-démocratie, la politique à l’âge de la défiance, Paris, Seuil, 2006, est prête au deuil du vote contre l’impolitisme incurable du peuple populiste. E Maigret lui substitue le public des media, E Todd 2008, inconsolé de l’ex classe ouvrière se débat encore avec un peuple qu’A. Dorna ose encore nommer.

[15] A la suite des mondialisés des capitales, le PS et l’UMP sont en 2007 également décrochés du peuple social des usines, du salariat, des campagnes et des grandes banlieues, du peuple sociétal des formes de vie normales, du peuple politique du Non de 2005. Les candidats de media et des adhérents à 20 balles, sont-ils « des superstructures qui flottent dans les classes moyennes supérieures. Oligarchie, coupée par le milieu : le PS (pour) /. / ceux qui sont bien logés dans l’État et l’UMP dans, le marché », Todd. L’impuissance nationale du PS consolée par l’État féodalisé d’une Europe quasi ethnique des régions, et l’UMP du verbe républicain de Guaino, baignent dans le même univers financier central, rejetant ceux que leur retrait national condamne au nivellement mondial. Les suites, théâtre médiatique de SR, pouvoir clinquant de NS, ont hystérisé les profils. On retient aussi F. Bayrou signifiant plus flottant encore, noyant ses catholiques dans le j’moi-mêmisme (R. Camus) commun, les extrêmes enracinés, Le Pen, Besancenot, l’abstention même si expressive depuis que les élites post-politiques ont fait sécession de la société.

[16] Une date deux fois symbolique, février 1984, Vive la crise ! Hors série de Libération.

[17] Guy Bois, op. cit., qui allait se révéler quelques mois plus tard comme «La Crise ».

[18] P. Birnbaum Un vocabulaire de dénonciation lourd de dangers et d'irrationalismes» www.libération.fr/Événement;74 - 24/10/2006. E Maigret héroïque, n’a rien entendu.

[19] Le vote contre ? 42 % des électeurs de SR, 33% de NS. Les Pour « ont envie » Ipsos.

[20] Film d’Action à Grand Spectacle, David Morin-Ulmann. Thèse Université Nantes 2004.

[21] Bayrou a 16 % en 2007, proche de Chirac et Jospin 2002, non sur ni-ni mais sur droite et gauche, anticipant les débauchages à venir de NS et la crise (finale ?) du vote catholique.

[22] Pour D. de Rougemont, La part du diable, C. Lévi-Strauss de Tristes tropiques, Plon.

[23] Qui semble de nouveau triompher aux Européennes de 2009 sinon aux Régionales 2010.

[24] Cf. le concept historique de R. Dupuy. Fayard 2002. Sauf qu’ici la sacralité liturgique et la raison politique transcendent le supposé lien du peuple autonomisé et de l’émotion.

[25] J Réault, Formes de vie ouvrière et écosystèmes sociaux de reproduction, LERSCO, 1989.

[26] Aucun vote national sans cet Eros d’une société comme corps politique, la fécondité française invisibilisée par le nivellement européen, quand Bruxelles c’est le malthusianisme de la culpabilité allemande qu’exprime le leurre Vert et sa phobie du (risque) de vie.

[27] Corpus et méthode éprouvées depuis 1989 voir www.lestamp.com J Réault, enrichi de l’histoire politique sociétale et sociale en variables datées sur 3/4 de siècle et multiples cartes expérimentant des séries corrélées de 500 variables sur 95 individus-départements.

[28] Ce concept de géographie humaine, à l’inverse du relativiste mode de vie, est organicité de cultures et formes de vie modalement inscrites au sol. Y. Lacoste, Encyclopedia U. 1° édition.

[29] Par convention on indique les cartes dans le texte par C-n.

[30] Légende : Suffrages pour NS, 1° tour des présidentielles 2007, Classes d’égales populations. En noir : 436-317,5 ; en gris : 317-286,5 ; en blanc : 286-219

[31] Légende : Suffrages pour SR, 1° tour des présidentielles 2007, Classes d’égales populations. En noir : 350-272 ; en gris : 271-236 ; en blanc : 236-171.

[32] Trois références balisent, F Braudel, L’identité de la France, Y Lacoste (Dir...), Géopolitique des régions françaises, E Todd, L’invention de l’Europe.

[33] Ouest-France. Est-ce l’espace d’un empire ou d’un fantasme ?

[34] Rennes, Nantes, Poitiers, Bordeaux, Toulouse.

[35] A Siegfried, op.cit., va du Sud de l’Orne à la Vendée par la Mayenne, l’Ouest de la Sarthe et du Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique orientale. Aire de la contre-révolution populaire de 1793 et de la droite quasi inamovible sur la civilisation agraire du bocage.

[36] Sauf l’Aude de la révolte viticole du début du XX°, reste de lien socialiste fondateur.

[37] La Charente-Maritime est (JR1989) le 2° département de prolétarisation inachevée

[38] Le catholicisme d’après 1793 sur famille souche, deux industrialisations et leur inversion (Todd), mais aussi l’histoire agraire, Paris (JR 1989) et l’Ouest de l’anthropologie historique (cf. note 45).

[39] M. Bloch, Les caractères originaux de l’histoire rurale française. Paris, A Colin, 1931.

[40] Strictement emprunté aux classiques sciences sociales de l’espace français.

[41] Certes autour des Foires de Champagne mais en gros centrée sur Paris qui capte le meilleur. F. Braudel, La dynamique du capitalisme, Paris, Arthaud, 1985.

[42] F. Braudel, E Labrousse (Dir..), Histoire économique et sociale de la France, Paris, PUF, 1970-1982, G Bois, La mutation de l’An Mil, Paris, Fayard, 1989.

[43] A Siegfried, op. cit., l’écharpe armoricaine va du Sud de l’Orne à la Vendée par la Mayenne, l’Ouest de la Sarthe et du Maine-et-Loire, l’Est de la Loire-Atlantique JR, 1983.

[44] Un chorème (R. Brunet) est une modélisation interprétative intégrant une cartographie. Pour un lieu commun des sciences sociales de l’espace français, voir la bibliographie. L’ironie facile et méprisante d’A De Baecque – « Nord Premier, Sud Primaire » in Libération.fr/cahier-special – sur les figures historiques structurantes du palimpseste français, dont la ligne Saint-Malo-Genève, n’est-elle pas d’abord conformité à l’idéologie du lectorat de Libération ?

[45] L’Ouest de l’anthropologie historique (M. Bloch, A. Siegfried, P. Bois, Y. Lacoste) est terre de bocage, dispersion privative, individualisme et depuis 1793 dualisme culturel.

[46] Deuxième industrialisation, D. Woronoff, Histoire de l’industrie en France, Paris, Seuil, 1994.

[47] On peut dire Tourainienne. La Deuxième Gauche, histoire intellectuelle et politique de la CFDT de H. Hamon, P. Rotman, Paris, Editions Ramsay Mac Donald, 1982. Avec l’irruption du FN, la gauche méditerranéenne, nordiste et de banlieue sort affaiblie, mais moins que la droite.

[48] K. Marx, Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte : la classe représentée, les deux paysanneries.

[49] Dans le fil de R. Dupuy, on nomme ici à degrés divers : Le Pen, le CPNT, l’abstention.

[50] Transition démographique, l’antériorité française, Alphabétisation, industrialisation.

[51] 1804 le Code civil égalitaire que détourne la coutume a un effet géopolitique différé.

[52] Chasse Pèche, Nature, Tradition Jacquou le croquant diffusant jusqu’à la Somme ouvrière,  la  révolte  du  droit  de  chasse  de  1789  versus  le  mépris  anti-chasse  des euro-Verts-de-ville. Rural et populaire, quasi pléonasme (Tabard). Villes sans peuple sauf Marseille, Saint-Etienne, Saint-Nazaire. JR, www.master.culture.info.

[53] Politique d’Eglise modernisatrice de l’agriculture familiale ou pérenne trait « breton » ?

[54] La manifestation de Paris en 1997 suscite le racisme social des classes parlantes. Vrai peuple social rivé au sol, CPNT peut resurgir par le retour des Verts alliés aux financiers.

[55] JR & J. Deniot, Le commun ; JR, Le retour des peuples. www.sociologie-cultures.com.

[56] La République vient de l’Est. Sur la façade de la Mairie de Besançon : La nation, La loi.

[57] Au 1° tour SR/Jospin corrèle à +52 avec le vote PC 2002, malgré Buffet dépecée.

[58] Le coefficient de corrélation calculé sur 100 se lit par le sens +, – et la valeur.

[59] Le % explicité indique la source d’un sondage. Voir la bibliographie.

[60] Le transfuge FN cherche l’instituteur autoritaire, pas la cheftaine éducatrice (Deleuze).

[61] Contre, 32 par Sarkozy et 30 par Bayrou. Seul acquis, elle corrèle de +33 à Saint Josse.

[62] E Todd : elle n’est pas une candidate de gauche, mais quel est le signifié « gauche » sans redéfinition sociétale dans les sociétés de la mondialisation ? (J. Réault, J Deniot)

[63] 15 % s’abstiennent, 5 votent nul et 8 Sarkozy. Le sondage d’E Dupoirier est sans appel. 25 % des indécis basculent pour SR contre 64 pour NS après leur débat télévisé.

[64] E. Dupoirier, op. cit. à partir des sondages.

[65] Avec NS -71 et Le Pen -65 aux espaces interférents et antagoniques au sien, voire avec J. Chirac -51 qui lui disputait les mêmes terres.

[66] Les 26 premiers liens positifs (+) et les 18 négatifs (-) du vote SR, sont politiques ou syndicaux, de +85 à Jospin 1995 et 2002, à +64 avec le deuxième tour de 1981, et +55 avec Mitterrand premier tour de 1965. Au deuxième tour c’est pire : +86 avec la gauche premier tour de 1995, entre +46 et +44 avec le PC et Ligue Communiste, et +35 avec Taubira.

[67] Il faut la 29° valeur pour tenir +45 les Femmes dans la population active on tient l’hypothèse de la prolétarisation limitée/inversée moins Vendée, Morbihan et La Rochelle.

[68] SR n’a que +40 de Besancenot 2002 et +34 de Taubira, La Rochelle perdue au 2° T.. Les fiefs PS disloqués sont peau de chagrin, le transfert de Jospin reste modéré, +65.

[69] Mars 2007, l’enquête TNS-SOFRES, Nouvel Obs. ne trouve que 12 % d’enquêtés qui défendent sans distance les « valeurs et les symboles de la gauche », soutiennent la pertinence du clivage gauche droite, votent sur l’étiquette. Ils sont urbains, instruits, aisés.

[70] Selon Ipsos, elle ne trouve que 34 % voix d’un Chevènement à ses côtés.

[71] Prud’homales 2002, CFTC 1950 -42. Rien de la CFDT malgré ses idéologues engagés.

[72] M. Bussi, C. Colange, J.-P. Gosset, L. Ravenel, « Présidentielle 2007 : amitié locale et effets de distances », Vox geographi, 2007, www.cafe-geo.net.

[73] Le lien aux gains politiques de F. Mitterrand dès 1965 sur la Deuxième gauche de l’Ouest, varie de +57 1988-2°T. sur 1981-2°T. à +45 de 1988-1°T. sur 1981-1°T. Jospin 2° tour de 1995 sur la gauche 1° T. entame la réserve centriste. 11 liens CFTC, CFDT varient entre +35, pour la CFTC avant scission à +44 pour le vote CFTC employé-ouvrier de 1997

[74] A 10 jours du 1° T. il lui propose de prendre sa place allant d’évidence au désastre.

[75] Vers la mère sacrificielle castratrice profilée par N. Notat, versus le chef hyper-viriliste.

[76] Et avec faible valeur mais positive (+24) l’enseignement privé.

[77] Européennes 2009 et Régionales 2010 confirment, FB n’étant plus le héros mais la victime sacrificielle des media financiarisés qui avec Cohn-Bendit on trouvé bien mieux.

[78] Légende pour les trois cartes (médianes) : Carte 6, noir de 50 à 68,1 %, blanc de 49,9 à 40,4 % ; Carte 7, noir de 17,3 à 10,1 %, blanc de 10 à 4,6 % ; Carte 8, noir de 24,5 à 13,8 %, blanc de 13,8 à 11,1 %.

[79] Le 2° tour dilate les composants déjà repérées. Toute la droite sauf les cathos perdus de FB. A Madelin-Giscard se joignent des souverainistes venus de gauche, et plus troubles des Verts, tous mus par un antisarkozisme panique. Rien de neuf. Mêmes cartes !

[80] Georges Lavau sur le PCF, repris par Zeev Sternhell pour le FN.

[81] Sauf les sept : Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Nièvre, Pas-de-Calais, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne.

[82] 19 % (Ipsos), 23 % (LH2), 28 % (Sofres).

[83] 17 % (Ipsos Dell), 20 % (LH2), 22 % (Sofres).

[84] Obsolescence de la clé des votes séculaires de Todd, croisant l’opposition catholicisme de 1793/sécularisme païen, conjuguée aux systèmes familiaux matrices à dominante égalitaire libertaire menacée ? En 2008, l’Emmanuel du retour des luttes de classes oublie Todd.

[85] IPSOS 38 % pour SR mais 25 d’insoumis dont 20 d’abstention et 5 nuls. Le vote catho a implosé.

[86] Ce qui anticipe son explosion aux Européennes de 2009.

[87] L’artisanat et la boutique reviennent en 2010.Tous les votes depuis 1984 Le Pen, Mégret, groupés, font 10 des 11 plus fortes corrélations +67 à +84. Le deuxième tour dilue peu de +60 à +69.

[88] Pour Ipsos, 11 % de votes de 2002 vers NS. Où vont au 2°T ses 38 % de voix vers FB ?

[89] Nous avons créé une série des seuls gains par soustraction des votes. Voir in fine.

[90] Peuple politique et peuple social fondus, le marqueur absolu est l’enfant précoce, +74.

[91] J. R., Les milieux populaires du Non. www.sociologie-cultures.com, 2009 : le lien maximal du Non est l’âge du premier enfant. C’est que l’échec scolaire fait genre de vie.

[92] Corollairement on voit arriver, +49 avec Maigret et +46 avec Saint-Josse et même +42 avec Besançenot, tous composantes de ce non.

[93] Principal apport politique neuf de l’entre deux tours avec les Non dont le sien.

[94] Plus mineur, car contradictoire au colbertien pays réel, le courant libéral - éclaté entre Madelin, Rocard et le compère mondialiste Cohn-Bendit – est encore tenu en respect.

[95] SR capte au 1° tour nombre d’abstentions de 2002 d’Ouest rural participatif sensible au sociodrame Jospin/Le Pen, non de l’abstention d’Est prolétarien captée par NS.

[96] Non l’histoire misérabiliste des sociologues mais celle générale du monde (Braudel).

[97] On a croisé les sondages, mais pour éviter toute sollicitation trop facile des chiffres on ne se réfère dans les tableaux qu’à un seul : Dell Ipsos.

[98] P. Corcuff, Antenne2 : « vote de retraités de village abrutis dans une danse des canards ».

[99] CEVIPOF 73% de Bac moins dans le vote NS, SR, 62. Ouvriers, 25% à NS, 24 SR.

[100] Qui accroît sa population depuis 25 ans inversant un long cycle. Sauf dans les espaces quasi désertifiés ou culturalisés les néo-ruraux se gardent de coloniser les autochtones. La ruralité culturelle (Pour Braudel, moins de 20 000 habitants), reste pertinente, la nouvelle migration rurbaine complexifie sans rompre le partage ville/campagne. JR 2004.

[101] Nicole Tabard, et notre exégèse d’E Stemmelen, (« De la communauté à la société », Figaro-Sofres 1991), JR in www.master.culture.info/ Déc. 2009

[102] Légende de la Carte 10 : Part des effectifs industriels de la région employés dans des entreprises à participation étrangère au 01/01/1984, du plus clair au plus foncé : de 0 à 9,99 %, de 10 à 14,99 %, de 15 à 19,99 %, plus de 20 %. Sessi Direction du Trésor. Carte 11, le secteur industriel / population active / régions : en noir de 35,4 à 29 %, en gris de 28,9 à 25,0 %, en blanc de 24,9 à 17,8 %

[103] M. Aglietta A. Brender, Les métamorphoses de la société salariale, Paris, Calmann-Lévy, 1984.

[104] A l’exception du Pas-de-Calais aux deux tours et de la Somme au premier.

[105] Ipsos Dell. Dans le sondage CEVIPOF-Science-PO d’E. Dupoirier, c’est NS (26 %) qui l’emporte sur SR (24 %) contre 40 % pour Mitterrand en 1988.

[106] Autant que le propos jaurésien sur le travail, le gain médiatique du sauvetage d’Alstom a favorisé ce lien. Celui de la protection nationale ou européenne est plus Guaino que NS.

[107] Sauf ses Deux-Sèvres et sa frange du vote de proximité, Charente, Loire-Atlantique.

[108] Légende carte 12 : en noir de 45,3 à 25,8 %, en gris de 25,8 à 18,3 %, en blanc de 18, 2 à 7,7 %. Carte 13 : en noir de 27,5 à 23,9 %, en gris foncé de 23,9 à 19,75 %, en gris clair de 19,75 à 16,3 %, en blanc de 16,3 à 7,6 %.

[109] Lui échappe la bulle spatiale individualiste activiste libérale, et donc en phase avec la culture hyper libérale par laquelle on résume certes un peu trop la globalisation.

[110] Aucun autre n’atteint de tels chiffres, Autochtonie ouvrière, (+68), Ouvriers en maison individuelle (+59), Propriété ouvrière (+54), Femmes à temps partiel dans les  15-24 ans (+52), Propriété ouvrière 1999/1990, accédants, etc. C’est de surcroît le vote le plus corrélé aux emplois aidés et aux ouvriers dans la PA et la société.

[111] En majorité des liens établis sur les gains de 2° T. sur la somme des voix de gauche du 1° T.. L’oikocentrisme unifie l’Aquitaine arc-boutée sur la maison comme la pointe Bretonne, la Loire-Atlantique et le Pas-de-Calais. Une carte inattendue avec les très forts taux dans les Académies correspondantes l’illustre ; la proportion d’écoles fonctionnant sur 4 et non 5 jours est spectaculaire. Le week-end long avec enfants suppose l’espace- maisonnée, des ascendants, collatéraux, jeunes adultes non décohabités ou mobilisables.

[112] M. Aubry instaure en 1993 la prime aux employeurs scindant un CDI en 2 emplois partiels (JR, Les deux fils de la déconstruction du salariat, Université de Nantes 1999).

[113] R Brunet, la côte et l’arrière pays de la migration Nord-Sud qui, sans la partie plus exclusivement cadre de PACA, reste une aire de propriété populaire.

[114] M. Bussi, C. Colange, J-P. Gosset, L. Ravenel, « Présidentielle 2007 : amitié locale et effets de distances », op. cit..

[115] Sauf le Nord et la Vendée de l’accession à la propriété au XX° siècle.

[116] E. Todd, Aux origines du malaise politique français (Note Fondation St-Simon, 1995).

[117] Le tiers des enfants de France sont fils d’ouvriers.

[118] La concentration d’ouvriers agricoles de l’aire de SR est la base FN de la vallée de la Garonne dont NS hérite à l’exception des villes universitaires et culturelles et de l’Aude.

[119] 50% des ouvriers vivant en communes de moins de vingt-mille hab. sont d’autant plus périphérisés par les media du tournant orwellien de mondialisation 1984.

[120] Certes le personnage de SR est aussi vibrionnant et agité mais le style maternaliste fusionnel et affectif, assorti de la « démocratie de proximité » externalise le devoir de l’élu de proposer et de trancher. A l’antipode du volontarisme instituteur que veut incarner NS. Moraliste-autoritaire-éducateur, le volontarisme SR sollicite le masochisme (supra).

[121] Outre la dissymétrie du vote final, jusqu’au tiers des votants qui ne veut que barrer la route à l’autre et les 16 % d’abstentions expriment, désespérément, un vouloir vivre.

[122] Contre la doxa Furétiste des élites la révolution terminée –, on pense que la politique du peuple (Roger Dupuy) reste latente, des jacqueries (Jean Nicolas) au Non de 2005, par les mobilisations de 1789 à 1995. La millénaire histoire française est parcourue de cycliques rebellions populaires.

[123] Sans équivoque joue la motivation positive ou négative des votes « pour » ou « contre ». NS exprime l’élan fédérateur, au 2° T., seul. Selon LH2 Libération, 38 % votent SR pour son sigle politique, 42 pour barrer la route à NS. 57 % de l’apport à NS de la gauche antilibérale au 1° T. et 66 % de l’apport FB à S Royal (Ipsos Dell). Avec 16 % (Sarkozy 57), SR vient en 7° rang des candidats à stature de président après De Villiers et FB 18, avant Schivardi 14. Elle est 12°/12 des votants pour le projet, 10° de ceux qui inspirent confiance, suivie de Bové le factice et Le Pen l’inavouable, la 9° de qui vote pour les qualités personnelles. Comment nier avec E Maigret, l’inégalité instaurée par son niveau de campagne, réussissant à inverser le joker d’une femme finaliste. La génération historique, non l’âge, tranche des discours entre scène politique et loft story people.

[124] Légende Carte 14 : en noir les taux de natalité compris entre 23,6 et 10,9 ‰, en blanc les taux compris entre 10,8 à 8,3 ‰. Carte 15 : du plus foncé au plus clair (en %) : 26,2 et plus, de 24,2 à 26,2, de 23,2 à 24,2, de 21,2 à 23,2, moins de 21,2.

[125] Todd, 2008 : la preuve que France est malade, est l’élection de NS (ou de SR) et la crise de stagnation éducative, croyance déréaliste et cruelle des liens au libre échange et rupture avec les classes populaires et moyennes inférieures.

[126] Sur l’histoire démographique, J. Revel et A. Burguière (Dir..), Histoire de France, T.1, L’espace français, Paris, Seuil, 272-3.

[127] JR 1989 p. 23, les gains de F. Mitterrand 1964/1988 = la carte des enfants ouvriers.

[128] Les médianes de la natalité, fécondité, nuptialité partagent le vote. SR obtient 50 % de voix au 2° tour sur la famille d’un seul enfant ou pas. NS s’inscrit sur les familles de 3 et+.

[129] On prend la valeur haute sur plusieurs séries, 1° et 2° tour, variations, rapports respectifs à Jospin et Chirac en 2002 Accroissement naturel 1999/1990, +61 NS, -30 SR, Nuptialité, +63 NS (captée sur Le Pen et Bayrou) -42 SR, Mortalité, -54 NS, +36 SR, Natalité +42 NS, -28 SR, Fécondité, + 38 NS, -38 SR, Moins de 25 ans, +39 NS, -42,SR, Plus de 60, -42 NS +27 SR. Ambivalente vitalité :A  l’espérance vie chez SR,  correspond la mort précoce au Nord sarkozien de Saint Malo/Genève. La fécondité est réactive, ou  la culture système de défense (G. Devereux).

[130] Le Pen 2007 transfère son lien aux indices de vie. Ses voix passées à NS corrèlent à +55 avec l’accroissement naturel, +56 à la natalité, à +39 avec les moins de 25 ans à +37. Ambivalente radicalité de son vitalisme : la faible espérance-vie, -l’épouse inactive d’une populeuse maisonnée, +65, plus qu’en 2002. L’enfant précoce de l’abandon du diplôme, stigmate d’échec, est à + 70 emblème du vouloir vivre populaire comme du Non de 2005.

[131] Il corrèle comme SR aux enfants hors mariages (+43) et négativement à l’accroissement naturel (-49), à la nuptialité (-48). Ses jeunes précarisés hystérisent un désespoir anti-vie  au suicide (+62) et à l’avortement adolescent (+53). Comme Le Pen, il fait +69 à l’enfant précoce, à la faible espérance-vie -62. Sa ruralité le protège de l’insécurité (-54).

[132] E Todd s’inquiète du recul au profit de l’autorité -inégalité des première Droite et  deuxième Gauche.

[133] Cf. Le Play raffiné par Todd. En 2008 son anti-sarkozisme radical le fait douter de ses systèmes familiaux. Aurait-il raison d’en élargir l’assise qu’on en garderait l’heuristique.

[134] Cf. Braudel. Toute unité humaine doit s’approprier le temps par un mythe ou s’abolir.

[135] C’est le pays de la soumission de Siegfried (famille étroite, tabou de la cohabitation adulte, individualisme exacerbé) qui pour nous engendre l’activisme anthropologique.

[136] Ignace de Loyola, sur l’obéissance jésuite. Ce Sud-Est est inégalitaire, autoritaire, catholique.

[137] SR est un casse-tête idéologique entre inégalité libérale-deuxième gauche bretonne, autoritarisme égalitaire PC, inégalité autoritaire sudiste, caudillisme de Montpellier.

[138] Légende Carte 17, du plus foncé au plus clair (en %) : 50 et plus, de 54,7 à 60, de 52,5 à 54,7, de 50 à 52,5, moins de 50. Carte 18 : en noir 75 à 68, de 68 à 65.

[139] Canguilhem, Devereux, Durkheim. Concept honni de la bien-pensance sociologique.

[140] Nos travaux sur le nouveau travail à domicile des femmes préfiguraient une carte du vote SR, à l’exception du Sud-Est (J Réault, in P. Hesse J.-P. Le Crom, Le travail salarié à domicile, Nantes, CDMOT 1991).

[141] Inanité de l’âgisme et du féminisme d’Etat, émotionnels. Si SR a 58 % de terminables ados, NS a 57 % d’hommes jeunes liés actifs. La jeuniste relève de génération est un leurre. Les ados en transit de gauche inversent leur vote à l’âge adulte du travail et du ménage. Certes le tropisme NS des plus de 60 ans est massif mais Est-ce âge -la soixantaine ne clive plus la vie- ou culture de génération ? La première présidente possible est battue par un vrai macho qui, avant leur maman, capte les chers œdipiens grandis.

[142] Légende (en ‰) : en noir de 198,00 à 123,66, en gris foncé de 123,66 à 86,72, en gris clair de 86,72 à 67,55, en blanc de 67,55 à 25,00. (voix perdues de 2007/2002)

[143] Le chemin de fer, Paris Lyon Marseille, le facteur, la route. Sur la symbolique et politique de Lutèce -Paris: A. Lombard-Jourdan, « Montjoie et Saint Denis ! » Le centre de la Gaule aux origines de Paris et de Saint-Denis, Paris, CNRS, 1989.

[144] Comme nous a dit Nicolas (G Brown English Prime Minister) : les Etats auraient ce 12 mars 2010 un prénom.

[145] Là où la Seine devient navigable, sur la transcontinentale route de l’étain, l’archéologie révèle, en 1953, avec un char et des bijoux de la tombe d’une princesse celte du VI° siècle ACN, Dame de Vix, un cratère de bronze pour mille litres de vin, venu de Grande Grèce, chef d’œuvre du bas relief de bronze grec, Musée de Chatillon sur Seine

 Bibliographie

TNS-Sofres-N-Obs. fév. 2007, Evolution du clivage gauche-droite

Sondages sortie des urnes utilisés de 3 Instituts, Ipsos, Sofres et LH2

Ministère de l’intérieur (site) le Figaro et Libération, résultats exhaustifs, élections 2007

ATP CNRS, L’Ouest bouge t il ? Son changement social et culturel depuis 30 ans. Nantes, Vivant Ed. 1983

BLOCH, Marc, Les caractères originaux de l’histoire rurale française, Paris, Armand Colin, 1952

BOIS, Guy, Une nouvelle servitude, Essai sur la mondialisation, Paris, Fr-Xavier de Guibert, 2003

BOULARD, Fernand, Premiers itinéraires en sociologie religieuse, Paris, Ed Ouvrières, 1954.

BRAUDEL, Fernand, L’identité de la France, Paris, Arthaud Flammarion, 1986

BRAUDEL, Fernand,. Civilisation matérielle, Economie et Capitalisme, Vol.3, XVème-XVIIIème siècle, Le temps du monde, Paris, Armand Colin, 1979

BURGUIERE, André (Dir..), Histoire de France, T.1, L’espace français, Paris, Seuil, 1989

CAMUS, Renaud, La grande déculturation, Paris, Fayard, 2008

CHARTIER, Roger, « Les deux France histoire d’une géographie », Cahiers d’histoire, n°23, pp 393-415, 1979

CHANAY, Hugues (de), « Corps à corps en 2007 : Nicolas Sarkozy face à Ségolène Royal », Itinéraires LTC, n°1 : Corpographèses Corps écrits corps inscrits, PAVEAU, Marie-Anne, ZOBERMAN, Pierre (Dir.), pp. 61-80, 2009

DELEUZE, Gilles, Présentation de Sacher Masoch, La Vénus à la fourrure, Paris, Editions de Minuit, 1967

DORNA, Alexandre, Comprendre l'élection présidentielle, www.observatoiredemocratie.
over-blog.com

DUPOIRIER, Elisabeth, « L’électorat présidentiel de Ségolène Royal », Revue. Française de Science Politique, vol. 57, n°3-4, pp. 475-487, 2007

DUPUY, Jean-Pierre, La marque du sacré, Paris, Carnets Nord, 2008

DUPUY, Roger, La politique du peuple, Racines, permanences et ambiguïtés du populisme, Paris, Albin Michel, 2002

FURET, François, OZOUF, Jacques, Lire et écrire, l’alphabétisation des Français de Calvin à Jules Ferry, Paris, Editions de Minuit. 1977

GUILLY, Christophe, Atlas des fractures françaises, Paris, L’Harmattan 2000

Hérodote, n° 80 : Périls géopolitiques en France, 1er Trim. 1996, (Sur les grèves de 95, le Sud mafieux, l’Islam de banlieues).

Ipsos DELL, premier tour 22 avril et deuxième tour 6 mai, Présidentielle 2007. Comprendre le vote des français

KAYSER, Bernard, La renaissance rurale, sociologie des campagnes du monde occidental, Paris, Armand Colin, 1990

LACOSTE, Yves (Dir.), Géopolitiques des régions françaises, (3 vol.), Paris, Fayard, 1986

LEROY LADURIE, Emmanuel, « Système de la coutume. Structures familiales et coutume d’héritage en France au XVIe siècle », Annales ESC, n°4-5, 1972

LEPETIT, Bernard, « Sur la ligne Saint Malo Genève », Annales ESC, n°6, 1986

MAIGRET, Eric, L’hyperprésident, Paris, Armand Colin, 2008

MICHEA, Claude, Impasse Adam Smith, Paris, Editions Climats, 2002

NOIRIEL, Gérard, Les ouvriers dans la société française, XIXe-XXe siècle, Paris, Seuil, 1986

REAULT, Jacky, Formes de vie ouvrière et écosystèmes français de reproduction, Nantes, Lersco-CNRS, 1989

REAULT, Jacky, « Ouvriers de l’Ouest », in ATP CNRS, L’Ouest bouge-t-il ?, Nantes, R. et M. Vivant éditeurs, 1983

www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm

REAULT, Jacky, Les ouvriers de Saint-Nazaire ou la double vie, 2006-10, www.sociologie-cultures.fr

SIEGFRIED, Alain, Tableau politique de la France de l’Ouest sous la Troisième République, Paris, Armand Colin, 1913

STEMMELEN, Eric, « De la communauté à la singularité », in Figaro-Sofres, L’état de l’opinion, 1993

STERNHELL, Zeev, « Le Front national a hérité de la fonction tribunicienne du Parti communiste », Interview P Ceaux et N Weill, Le Monde, 20 avril 2008

STRUDEL, Sylvie, « L’électorat de Nicolas Sarkozy : « Rupture tranquille » ou syncrétisme tourmenté », Revue Française de Science Politique, n°57, 2007

TABARD, Nicole, « Structure économique des communes, reproduction, consommation », Consommation, revue du CREDOC, n°1, 1985

TODD, Emmanuel, L’Invention de l’Europe, Paris, Seuil, 1990

TODD, Emmanuel, Après la démocratie, Paris, Gallimard, 2008

YVER, Jean, Egalité entre héritiers et exclusion des enfants dotés. Essai de géographie coutumière, Paris, Sirey, 1966-jr 

 

__________________

 

 

 Lisez

un classique de la sociologie ouvrière

à l'articulation des Trente Glorieuses et de la mondialisation.

 

Jacky REAULT

 

OUVRIERS DE L OUEST

Dans  ATP CNRS, L'Ouest bouge-t-il ?

 Nantes A Vivant 19+83

 

L'Ouest-bouge-t-il ? Jacky Réault Ouvriers de l'Ouest

 

 

 

Sur l'histoire de l'enseignement de la sociologie à Nantes, sous l'égide d'un Marx indexé à une "sociologie de la classe ouvrière".

 

Lire Jacky Réault, De Nicos Poulantzas à Cornelius Castoriadis Deux ponctuations grecques d'un itinéraire sociologique à Nantes

1968-2008

 Dans Actualité de la pensée grecque PARIS 2014

 

 

 

Jacky Réault De Nicos Poulantzas à Cornelius Castoriadis in A Mouchtouris, P Christias, Actualité de la pensée grecque.

www.lestamp.com/livre.ouvriers.de.l.ouest.jacky.reault.l.ouest.bouge.t.il.htm

 

 

Jacky Réault Sociologie politique des cultures populaires

Waiting for,

Jacky Réault, L'en soi, le pour soi... le chez soi ? La "classe" au risque des espaces-temps du monde 

Jacky Réault, A French/English (temporary by automatic translation-Google, but in process of ) Short Intellectual Biography

Jacky REAULT

Mise à jour 9 mars 2011-

 Etudes classiques privilégiant la philosophie, le grec et l'histoire sociale (braudélienne), c'est à dire rapportée aux espaces et mouvements de l'accumulation du capital dans les économies-mondes et aux temporalités multiples de ses interfaces aux sociétés, systèmes anthropologiques, civilisations, seules porteuses d'ordre social viable, (Georges Devereux, Pierre Legendre).

 Updated March 9, 2011

- Classical Studies focusing on greek, philosophy and social history (Braudel), that is reported to spaces and movements of capital accumulation in the world economies and its multiple temporalities interfaces to corporate systems anthropological civilizations, carrying only viable social order, (George Devereux, Pierre Legendre).

 Agrégé d'histoire 1967, professeur d'histoire et géographie au Lycée Clémenceau à Nantes 1967-8.

1967 professor of history, geography and history teacher at the Lycée Clemenceau Nantes1967-8.

Happé par le flux de la rentrée de septembre 1968 dans un département de sociologie marxo-althussérien de l'Université de Nantes, au péril d'un épistémologico-théoricisme radical.

Caught by the flow of entry in September 1968 in a sociology department Marxist-Althusserian the University of Nantes, at the risk of an epistemological-theoreticism radical.

Après une incursion sur la Basse Loire des grèves ouvrières (1962-1974) dont l'immanence idéologisée et contrôlée ligotte un trop jeune homme, j'initie mes travaux de long cours (sur des unités historiques et ethnographiques plus que sur l'abstraction sociologique), de la « Prolétarisation inachevée/achevée des ouvriers en France », impliquant un concept historique sociologisé de la prolétarisation du travailleur libre-,-(Nantes Lersco CNRS 1977 + Bulletin de la Société Française de Sociologie, octobre 1977 + Colloque Crise et métamorphoses ouvrières que je co-organise 1992, une 2° communication « Prolétarisation Prolétarisation inachevée Prolétarisation achevée » restée inédite jusqu'à son insertion en 2010 sur www.lestamp.com )-, sur des sites spatio-historiques : - « L'usine : les Batignolles à Nantes » (article Norois Persée), -l'aire d'emploi : Saint-Nazaire (1977 et article de 1993 sur le temps long ouvrier, actualisé sur www.sociologie-cultures.com , et sur « Les Trente Glorieuses de la CGT nazairienne »(Annales de Bretagne), -« Nantes-l'excès-la-ville : essai d'identification », 1988 republié 2010 sur site lestamp.com, -La Basse Loire,-les « sociétés de l'Ouest français » réélaborées au vu de l'histoire de la « l'accumulation primitive continue » (Meillassoux) des Trente Glorieuses dans le fil de André Siegfried à Yves Lacoste, Charles Tilly, etc. - :

 After a raid on the Lower Loire workers' strikes (1962-1974) whose immanence ideologized controlled binded a too young man, I initiate my work long term (units of historical and ethnographic rather than on sociological abstraction ), the "proletarianization unfinished / finished Workers in France", involving a historical concept of proletarianization sociologized worker's free, - (CNRS Nantes Lersco 1977 + Bulletin of the French Society of Sociology, October 1977 + Symposium worker's crisis and metamorphosis I co-workers organized in 1992, a 2nd communication "proletarianization proletarianization proletarianization complete unfinished" remained unpublished until its inclusion in 2010 www.lestamp.com ) - on spatio-historical sites: - "The Factory the Batignolles Nantes "(Article Norois in Perseus), the area of employment: Saint-Nazaire (1977 and 1993 article on the long-time worker, updated on -www.sociologie cultures.com , and "The Glorious Thirty the CGT Nazaire "(Annales de Bretagne) -" Nantes-l'excès-la-ville Road Test ID "1988 2010 republished site lestamp.com, Lower-Loire," companies of the French West "reworked in light of the history of the" primitive accumulation continues "(Meillassoux) of the war boom in the course of André Siegfried to Yves Lacoste, Charles Tilly, etc.. -:

Sur fond de ces nébuleuses sociales multiréférencées de la diversité française, (classes ? Milieux ? Peuples ?, systèmes familiaux, d'habiter etc. ), structurant spatialement la France « longue » relayée retaillée par l'histoire contemporaine du développement et pour l'Ouest le printemps ouvrier des années 50-60, (Bernard Lepetit, E. Le Roy Ladurie..), les « sociétés de l'ouest » se singularisent comme un vaste sous-ensemble historique (1793 Vendée, Chouannerie), anthropologique (le privativisme bocager, les familles inégalitaires Vendée exclue).

Against the backdrop of these nebulae social multiréférencées of French diversity, (classes? Media? People?, family systems, etc. to live.) Spatial structure of France "long" relayed resized by the contemporary history of development and for the West Spring 50-60 years of labor, (Bernard Lepetit, E. Le Roy Ladurie ..), the "Western societies" is ingularisent a large subset History (1793 Vendee Chouannerie), anthropological (the privativisme hedgerow, inequitable Vendée families excluded).

 Jacky Réault (membre du comité de programme Ouest de l'ATP OCSC 1977*1984), y situe ses « Ouvriers de l'ouest » in ATP CNRS, L'Ouest bouge-t-il ? qui sont devenus la publication de référence, saluée par Pierre Naville et cité dans les grands ouvrages de synthèse, de Bernard Kayser (La renaissance rurale), Gérard Noiriel (les ouvriers dans la société française 1986, 2002), Michel Phliponneau in Yves Lacoste (Géopolitique des régions françaises, et d'autres..)

Jacky Reault (program committee member of West ATP OCSC 1977 * 1984), it is his "Workers of the West" in ATP CNRS, Western move there? CNRS Vivant Nantes 1984-, ATP CNRS Nantes 1984 - which became the reference publication, hailed by Pierre Naville and quoted in major works of synthesis, Bernard Kayser (The rural renaissance), Gérard Noiriel (workers in French society in 1986, 2002) Michel Phliponneau in Yves Lacoste (Geopolitics of the French regions, and others ..)

Puis c'est tout l'espace français dans un quadrillage départemental, qui est investi avec l'ouvrage fondateur, « Formes de vie ouvrières et écosystèmes sociaux de reproduction dans la société française » Nantes CNRS 1989)- épuisé, en réédition-, le travail salarié féminin à domicile (In Le Crom Hesse), et tout récemment Nicolas et Ségolèe 2007(infra) à propos des dioscures présidentiels de 2007.

That's all the space in a French county grid, which is invested with the seminal book, "Forms of life and ecosystems social worker reproduction in French society" Nantes CNRS 1989) - sold in reprint-on Women's paid work at home (En Le Crom Hesse), and most recently Nicolas Ségolène and 2007 (below) about the 2007 presidential Dioscuri.

Cette appropriation socio-historique de l'espace national intégral est passée par l'invention (notamment inspirée par l'oeuvre pionnière d'Emmanuel Todd) d'une méthodologie liant la carte et des centaines de séries statistiques inscrivant sur quarante ans structures et variations temporelles actualisés dans toute étude contemporaine (voir 2010 in fine.- Recherche)

This socio-historical appropriation of the national space went full by the invention (particularly inspired by the pioneering work of Em. Todd) a methodology linking the card and hundreds of rounds statstiques registering over 40 years and structures temporal variations discounted in any study contemporary (see 2010 in fine. (Vr Research)


Diplômé d'études supérieures d'histoire 1964 Rennes-Nante( Jean Meyer, Jacques Bompaire) en histoire sociale des religons, protestants Nantes (1789-1870), Bogomiles du Moyen-âge balkanique, Maître de Conférence en sociologie à l'Université de Nantes, co-fondateur d'un DESS et de deux Masters, ancien Membre du Conseil d'Université, ancien Chef de département, retraité (2008) - co-fondateur de trois laboratoires de « sociologie »(Lersco CNRS 1971), Lestamp (infra) Equipe Associée Université de Nantes (1995-2004), et enfin, « interdisciplinaire » Processus Identitaires Processus Sociaux (PIPS) Equipe Associée,  Université d'Amiens 2007-2011, à l'invitation de feue la Doyenne Dominique Cochart-Coste et du président de l'Université, JW Wallet.

High school graduate 1964 history Rennes-Nantes (Jean Meyer, Jacques Bompaire) in social history of religion, Protestant Nantes (1789-1870), Bogomils medieval Balkan, Senior Lecturer in Sociology at the University of Nantes, co-founder of a Master and two Masters, a former member of the University Council, former Head of Department, Retired (2008) - co-founder of three laboratories 'sociology' (Lersco CNRS 1971), Lestamp ( below) EA University of Nantes (1995-2004), and finally, "interdisciplinary" Social identity processes Processes (PIPS) and Others 2007-2011 University of Amiens, at the invitation of the late Dean Cochart-Dominique Coste and the President of University, JW Wallet.

En cours de route j'ai été élu Directeur à l'Université de Nantes du GIRI (Groupe Interdisciplinaire de Recherches sur l'Industrialisation)-CNRS (Géographie Histoire Sociologie, 1988-1992), après avoir initié et mené à bien ses deux colloques, Les processus de la mobilisation sociale (1984), Industrialisation et désindustrialisation dans la région nantaise (1989)

 Along the way I was elected at the University  of Nantes Director of GIRI (Group for Interdisciplinary Research on Industrialization)-CNRS (Geography History Sociology, 1988-1992), having initiated and completed its two conferences, The process of social mobilization (1984), Industrialization and deindustrialization in the region of Nantes (1989)


Actuellement (2008-31 décembre 2011) membre permanent et invité dans l'ea 4287 Habiter-Pips de l'UPJV d'Amiens qui a succédé à PIPS après la mort de Dominique Cochart, par le nouveau directeur O Lazarotti, à fonder un axe « Sociologie » (2008-fin 2011).Mission remplie jusqu'à l'«amiénisation » brutale (juin 2010) du Laboratoire, faux frais de l'« autonomie » ?

 Currently a permanent member and guest in the 4287 Living-ea of ​​the Pips UPJV of Amiens, who succeeded after the death of PIPS Cochart D, the new Director Lazarotti O, based on an axis "Sociology" (2008 - end of 2011).   Mission filled to the brutal "amiénisation"  (June 2010) Laboratory, incidental expenses of the "autonomy"?

___ Cofondateur avec de courageux complices universitaires, Joëlle Deniot, Pierre Cam, Bruno Lefebvre, Gérard Dehier, et des jeunes hommes et femmes libres d'une société savante associative interdisciplinaire, le Lestamp-Association, Laboratoire d'Etudes Sociologiques des Acculturations et Transformations des Milieux Populaires, (Dir. Joëlle Deniot).

 ___ Co-founder with courageous academic accomplices, Joëlle Deniot, Pierre Cam, Bruno Lefebvre, Gérard Dehier, and young graduates men and women free of interdisciplinary scholarly society associations, the Association-Lestamp, Laboratory of Sociological Studies of Acculturation and Transformations Popular communities, (Dir. Joëlle Deniot).

 J'y co-organise depuis 2006 « Les Etés du Lestamp »,- 2009, « Eros et société, 2010, »l'Odyssée du sujet dans les sciences sociales« , 2011, »Sciences sociales et humanités« - étayés sur deux sites web et une édition de livres thématiques dits Cahiers du Lestamp avec ou sans Habiter-PIPS,(deux parus, deux à paraître)et bien d'autres.

 I co-host since 2006 "summer of Lestamp" - 2009, "Eros and Society, 2010," the Odyssey of the subject in the social sciences ", 2011," Social Sciences and Humanities "- supported on two sites web and book publishing thematic called Cahiers du Lestamp Living with or without-PIPS (two published, two forthcoming) and many others programed ).

 Il s'agit là d'une réaction à quelques imparables constats induits par ce périple biographique dans une institution où se délitent les libertés universitaires quasi millénaires et où se cultive l'identité négative à l'égard de la langue, de la culture transmise, et de l'inaliénable souveraineté du chercheur personnel.

This is an unstoppable reaction to some observations arising from the biographical journey in an institution where academic freedom disintegrate almost millennia and which cultivates negative identity in relation to language, culture transmitted and inalienable sovereignty of the research staff.

La liberté de recherche suppose désormais l'auto-entreprise parallèle.  Que le monde soit anarcho-libéral ou totalitaro-étatisé (ou l'inverse que nous vivons) le travailleur libre intellectuel n'a pas d'alternative.  D'où cette décision prise dès 2004, pour échapper - au bureaucratisme stérilisant, au sein de labos agonistiques, de clans infra-disciplinaires organisés nationalement ou vulgairement -xéno-localistes (2010) mais toujours brutalement épurateurs, - comme à une tendance à la censure privée (groupes autoproclamés procureurs se livrant au lynchage médiatique- ( voir www.sociologie-cultures.com&nbsp ;»Appel à signature çà suffit !« - (Google I-1), voire aux Conseils de disciplines (2005 pour notre présidente) pour qui prétendait choisir librement ses compagnons de recherche et garder ses financements républicains. Aujourd'hui la radicalisation de l'évaluation bornée et globish des soumis aux normes technocratiques mondialistes, renforce encore cette nécessité. On peut travailler en "free land" sans que le ciel vous tombe sur la tête, mieux c'est la seule façon de s'en préserver.

Freedom of research now requires self-organization parallel.That the world is liberal or anarcho-totalitaro-bureaucratized (or vice versa we live) free intellectual worker has no alternative. Hence the decision in 2004 to escape - the bureaucracy sterilizing lab in agonistic, clans, sub-national or disciplinary commonly-xeno-localist (2010) but always brutally cleaners - as a trend private censorship (self-appointed prosecutors groups engaged in media-lynching (see www.sociologie-cultures.com , "Call to sign enough!" - (Google I-1) or the Disciplinary Board (2005 to our President) to who claimed to freely choose his companions to keep its research and funding Republicans. Today the radicalization of the assessment globish bounded and subject to the standards of technocratic globalists, reinforces this need. It can work, "Freelander" without the sky you falls on the head, the better the only way to preserve it.

___Recherches ___Finding


Auteur en activité de travaux sur la spatialisation des phénomènes culturels (temps long) et sociaux y compris  politiques interférant avec une géopolitique de régions françaises à géométrie variant selon les phénomènes et les temporalités. Spécialiste des formes et de l'efficace de prolétarisation/ déprolétarisation et de l'acculturation antagonique (Roger Bastide)/résistance, des mondes populaires, notamment ouvriers en France, référés, depuis 1983-4 (Orwell ?),(Ouvriers de l'ouest) à la « mondialisation », ma principale boussole entre Fernand Braudel et, 2003 Guy Bois, à la quelle j'indexe une anthropologie (dogmatique ?) de nécessaires peuples nationaux.

 Author of active work on the spatialization of cultural phenomena (long time) and social policies yc interfering with a French regions geopolitical geometry varies according to the processes and time frames.  Specialist forms and effective proletarianization / deproletarianization and antagonistic acculturation (Bastide) / resistance, particularly of the worlds most popular workers in France, referred from 1983-4 (Orwell?), (Workers West) to "globalization", my main compass from Fernand Braudel and Guy Bois 2003, at which j'indexe anthropology (dogmatic?) necessary for national peoples.

 Initiateur et co-éditeur du colloque international « Les sociétés de la mondialisation » (J Deniot J Réault, LCA-Performance-Edition Paris, 2007 cdrom).. / D'autres études portent sur les espaces-temps-formes de l'emploi en France et sur la normativité défensive et les transferts culturels toujours vivants des mondes ruraux voire des « civilisations agraires » de la diversité française et européenne.

 Initiator and co-editor of the international symposium "Societies of globalization" (J J Deniot Reault, LCA.Performance-Edition Paris, 2007 cdrom) / Other studies focus on space-time forms of employment in France and on the defensive and normative cultural transfers still alive even rural worlds "agrarian civilizations" of French and European diversity. (Marc Bloch). (Bloch).

/ Un observatoire des élections politiques et syndicales au regard d'une méga-matrice de variables multiréférencées quadrillant l'espace français est toujours actif. / An observatory of political elections and union with regard to a mega-matrix variables multiréférencées criss French space is still active.


Derniers articles paru, Jacky Réault : « Nicolas et Ségolène 2007 ou le mystère de la Dame de Vix », in J Deniot J Réault, Espaces Temps et Territoires..et J Réault, "Erographie Démocratie Démographie", in J Deniot J Réault av. L Delmaire, Eros et Société Nantes Lestamp-Edition 2012 Accessible sur www.sociologie-cultures.com , avec l'actualisation continue d'articles plus anciens(ouvrages épuisés), devenus référentiels (1° ligne page 1 de google), « Les ouvriers de Saint-Nazaire ou la double vie », complétés par l'essai sociographique et généralisant « Les ouvriers de la classe au peuple. Directement écrit pour le web

Last articles, Jacky Reault "Nicolas and Ségolène 2007 or the mystery of the 'Dame de Vix", in J J Deniot Reault, Space Time and Territories. Lestamp-Edition Nantes 2010. Lestamp Nantes-Edition 2010. and J Réault "Erographie Démocratie Démographie", in J Deniot, J Réault Eros et société. Nantes Lestamp 2012. Available on -www.sociologie cultures.com , with continuous updating of older articles (print books), become repositories (line 1 on page 1 of google), "The workers of Saint-Nazaire or double life," supplemented by testing and generalizing sociographic "The workers of the class to the people. » . "Written exclusively for the web.


Enseignements (1968-2008), continués en conférences depuis 2008 (Espaces temps de l'Etat culturel en France référés au palimpseste du temps long Master EPIC U de Nante), : -Sociologie économique notamment du salariat et des mobilisations collectives et privatives((dé)prolétarisation) ouvrières, -Socio-anthropologie des formes de vie, -Socio-spatio-démographie du développement en France, -Sociologie rurale, -Economie de la culture, - Méthodologie d'une cartographie sociale indexée à l'analyse de données, -Histoire économique générale du monde DESS 1990-2006, et -Histoire des politiques de l'Etat culturel central et local

Lessons (1968-2008), continued in conference since 2008 (time of the State Spaces in France referred to the cultural palimpsest long time Master EPIC U Nantes): Economic Sociology-including the wage and collective mobilization and private (( de) proletarianization) workers, socio-anthropology-life forms, Socio-spatial-demographic Development in France-Rural sociology, economics, culture, - a social mapping methodology for the analysis of indexed data , General Economic History, Master of the world 1990-2006, and policy-History of the State central and local cultural


Conférencier et interwiews radiophoniques (Mouvements sociaux Milieux Populaires Etat culturel), ou télévisuels disponibles sous condition.

 Interwiews speaker and radio (Social Movements Popular Media State cultural), or television available condition. (Référence Europe I, France Bleue Loire-Océan, Télé-Pays-de-Loire…) (Part I Europe, France Bleu Loire Ocean, Tele-Pays de Loire ...)

 En synthèse de cet itinéraire de recherches, on propose le chorème de l'espace des écosystèmes sociaux de mobilisations populaires extrait de J Réault Nicolas et Ségolène ou le mystère de la Dame de vix,  publié sur ce fichier

ANNEXE

Laboratoire d'Etudes Sociologiques des Transformations et Acculturations et des Milieux Populaires- Lestamp Association 2004

 

Joëlle Deniot Anthropologie de la Culture Sémiologie de  l'art Sociologie des cultures populaires  Trois fondateurs du Laboratoire (alternatif) d'Etudes Sociologiques des Acculturations et Transformations des Milieux Populaires- Lestamp Association 2004

 Professeur et Maîtres de Conférence à l'Université de Nantes

Joëlle DENIOT

  Jacky Réault Histoire et sociologie des écosystèmes sociaux de reproduction populaire en France Jacky REAULT
  Pierre Cam Sociologie juridique sociologie de l'emploi Sociologie de la vie étudiante Pierre CAM

 

Les "primaires" socialistes peuvent-elles être considérées comme indicatrices d'un vote réel en 2012 et dans quelle mesure ?

L'intérêt scientifique etou prédictif de l'analyse des Primaires socialistes de l'(automne 2011. rédaction en cours Octobre 2011- février 2012..

-1°- Position épistémologique

Les résultats du second tour des "primaires" socialistes,  s'avèrent à la fois très transparents notamment leur spatialisation et  très malaisées à décrypter politiquement et socialement, sachant que les résultats communiqués concernent une opposition binaire internes qui strictement n'est qu'une affaire de fractions internes, encore que ces résultats manifestent la forte dissymétrie des résultats mêmes tels qu'ils ont été lus par la presse (un clair vainqueur une claire vaincue) et que résument deux chiffres, les 68,3 % de M A dans son département contre les 94.2 % de F H dans le sien; à ceci près que le premier est un des départements les plus peuplés de France, le second le plus désertifié. Plus intéressant serait le taux, non communiqué, de participants à ce vote par rapport aux électeurs inscrits, compte tenu du fait que l'on a fait voter des mineurs légaux. Il convient donc de borner le propos au noyau dur des informations disponibles qu'est la structure spatiale rapportée contextuellement  aux savoirs accumulés sur les différenciations à différentes temporalisations (longues ou issues de l'histoire récente), cf . pour ce qui nous concerne nombre de travaux dont ci-dessous, Nicolas et Ségolène).  Tels qu'ils se présentent, les scores départementaux des deux finalistes, peuvent être compte à tenir de l'approximation indépassable, sont à interroger dans une structuration logique fractale d'abord à un double niveau d'interrogation, celui de la structure de la mouvance socialiste engagée, celui, plus aléatoire évidemment de la structure de l'électorat général, pour autant que, indépendamment des clivages purement politiciens ( la survivance droite/gauche, désubstantialisée, mais d'autant plus intense comme système d'affect et d'élaboration symbolique entourant l'illusion).. Ces deux niveaux se fractionnent eux mêmes en trois autres. Pour le premier (les électeurs effectifs) il y a à différencier entre ceux qui sont venus par engagement proximité partisane fixée, dont le noyau dur est constitué par les centaines de milliers d'élus de ce parti de notables très territorialisés, le reste par les adhérents et électeurs engagés) et ceux qui sont venus sur une ligne strictement antisarkosyste, ayant désir fort d'une alternative, labellisée de gauche voire indifférente. Pour les spéculations sur électorat général, envisagé par l'esprit public résultant de constantes anthropologiques et sociales, et de variables historiques localo-régionales.

- 2° - Commentaires et analysess sur l'analyse de Délits d'Opinion;

 Réaction à l’analyse doublée de cartes départementales des Primaires socialistes par Le site Délits d’opinion

D’abord bravo pour le décryptage, je dirai morphologique, j’entends par là relevant correctement différentes logiques à l’œuvres,

-1-l’indexation politique des espaces (renvoyés aux votes de la dernière génération marqués par le glissement à l’offre « de gauche » de l’ouest et de certaines régions de vote catholique (années 70), l’installation du vote protestataire (FN) relayant la fonction tribunicienne du PC mais sur un espace propre sur fond d’inertie relative de l’espace  » de droite » et de l’espace  » de gauche,

- 2-l’indexation « écologique » que vous dites « locale », ou sociale quand vous pouvez lui donner un tel contenu,

-3-l’indexation mimétique ou clientéliste (diffusion de proximité de voisinage à partir d’un centre d’implantation).

D’accord pour ne pas abusivement inférer de ces votes de bulles partisanes aux votes nationaux, je ne peux cependant pas, et tout espace y invite, ne pas noter de fortes homologies à imputer certaines des configurations dessinées au palimpseste de faits sociaux de la société réelle que le mot « local » opacifie au lieu d’être le point de départ de l’interrogation d’une sociologie politique ouverte.

En se bornant d’abord à vos critères disons « science po », il faudrait cependant ajouter une comparaison qui s’impose, avec des espace à la fois interférents et différents) de l’électorat de Hollande et de l’ex électorat chiraquien, à l’exception d’un pôle parisien  (que dans la campagne l’appui des media, l’indulgence de l’institut Montaigne etc.. tendent partiellement à combler), tandis que l’électorat Montebourg, tiré par l’anti euro mondialisme plus que par la polarisation G/D, a un fort tropisme national de l’est qu’y fait penser, avec variantes certes à Chevènement 2002 en plus rhétorique évidemment que ce dernier. Si l’on fait abstraction au fait que Chirac n’est passé qu’une fois par son propre tropisme en 1995 et de peu, le seul électorat de second tour pré dessiné (celui du croissant (devenu équerre) fertile démographique (le vouloir vivre national, 1958, 1961, 1981, 2007)) était celui de M Aubry malgré ou grâce à ses composantes spatio-politiques (2° Gauche catholique, et verts – même origine en « première droite » (Todd), gauche nordiste ayant échappé au tropisme FN).

Au delà de vos critères cependant, j’ajouterai précisément que la dynamique démographique, réelle et électorale, ne se trouve pas principalement dans les espaces de Hollande alors que c’est elle qu’avait capté Sarkozy en 2007 liée à la survivance culturelle et sociale des régions industrialo-ouvrières de première voire de deuxième révolution industrielle, saccagées par la désindustrialisation mitterrandienne, captées par le FN le disputant à l’abstention, dont la carte socialiste ici se rapproche, moins le SE. Le mélange de dynamique ultra contemporaine, dont celle des migrations juvéniles internes et externes et d’hystérisation de la crise que condense le Sud-Est est peu représenté dans les électorats Hollande et Aubry, et la figure enfant gâté de Montebourg suffira-t-elle à le capter dans la société aux présidentielles réelles, où Hollande devra aussi capter la bien placée mais faible dynamique « démographique » d’Aubry. Quant à Ségolène Royal elle n’a plus dragué qu’en territoire conquis (fief socialiste aquitain, et post-gauche de banlieue.

Famille et grandes valeurs anthropologiques (autour de la vie et de la mort) démographie populaire, patriotisme populaire et antimondialisme, sont évidemment les points faibles de la gauche euro-mondialisée, et la carte des primaires de Hollande et des autres l’illustrerait par maintes autres variables… Cela laisserait, avec l’eros de la croissance ( population économie industrie présence française à l’étranger.) incompatible aux thèmes écolos mortifères qui vont plomber Hollande, un boulevard à Sarkozy si la crise si heureusement survenue pour sauver les socialistes de leur vide, ne l’avait tant plombé, alors qu’il a fait une politique de relance de gauche incompatible avec les « marchés » devenus « souverains ».

 En dire plus ne serait que vaine prophétie.
28 février 2012
Réf Nicolas et Ségolène 2007 ou le mystère de la dame de Vix. Version web in http://www.sociologie-cultues.com ou in, J Deniot J Réault, Espaces temps et territoires Nantes Lestamp-Edition 2010

 

 

 

Nantes

Semaine du 4 au 10 mars 2013

 

a la Galerie Atelier-Expo

14 rue Joseph Caillé

http://atelierexponantes.blogspot.fr/2013/01/mireille-petit-choubrac-exposition.html  ,

 se déroulera l'exposition des dessins, encres, gouaches, fusains, de Mireille Petit-Choubrac qui a illustré le livre Edith Piaf, la voix le geste l'icône.. Paris, Le livredart (cliquer).

 

Le vendredi 8 mars

lors du vernissage (18 h 30), Laurent Danchin, critique d'art, animera  à partir de 19 h 15 15 une table ronde qui permettra à l'artiste, à  l'auteur, Joëlle Deniot, et à son préfacier, Jacky Réault, d'expliciter le sens et les enjeux artistiques, sociologiques et anthropologiques d'un tel ouvrage.

 

Que signifie l'insertion pérennisée dans une culture populaire et commune française  comme universelle, de la voix iconisée et des chanson d'Edith Piaf ?  

 

 Quel est le statut intellectuel d'un tel ouvrage très singulier entre sciences sociales revisitées et culture commune ?

Un débat sera ouvert avec la salle à l'issue duquel la chanteuse Violaine Guénec et l'accordéoniste Bertrand Bugel interpréteront des chansons d'Edith Piaf.

 
a  

 


LIENS D'INFORMATION

 
 

Contact  I   Équipe d'enseignants   I   Master culture 1   I   Master culture 2   I   Conférences culture    I  Infos étudiants master  I  Accueil  I  Libres opinions   Sociologie cultures   I   Publications lestamp  I  Sociétés de mondialisation  I   Publiez vos textes  accueil  I  abc de la chanson francaise  I  abc parole de chanson  I  anthropologie de la voix  I  auteur chanson francaise  I  chanson populaire  I  contact master cultureecouter chanson  I edith piaf et chanson infos master culture   I   parole chanson   I   parole de chanson francaise   I   parole et chanson  I  partition de chanson  I  starac chanson  I  lca consultants
management public   I  sociologie cultures  I  association lestampchanson réaliste  I  lca formation  I   formation formateur   I  formation communication  gestion ressources humaines  I  devenir consultant  I  texte de chanson  I  lca performances ltd  I formations gestion ressources humaines  I  prise de parole
knowledge management  I  Formation de formateur  I  Formation communication  I  Formation management  I  Formation consultants I  Gestion du temps
Bilan des compétences  I  Art  I  Formation ressources humaines   I   Formation gestion stress   I   Formation coaching    I  Conduite de réunion   I   Gestion des conflits  I  Ingénierie de formation  I  Gestion de projets   I  Maîtrise des changements   I  Outplacement   I   Formation Ressources Humaines   I   Prise de parole en public   I   Certification formateurs   I   Orientation professionnelle   I   Devenir consultant   I   Sociologie de culture    I   Laboratoire  lestamp
Master culture   I   Formation management   I  Info culture  I  Lca consultants     I   
Formation de formateur    I    Formation gestion conflit     I    Formation communication   I   Formation coaching   I    Ressources humaines Formation management   I   Conduite de réunion  I   Formation consultants   I  Gestion stress   I   Gestion du temps   I  Devenir formateur   I  Certification formateurs Consultant indépendant  I  Ingénierie de formation  I  Outplacement  I  Bilan de personnalité   I   Bilan de compétence   I   Évaluation manager 360°   I   Coaching de progression  I   Stratégies internet E-commerce   I  Management internet marketing   I   Création site internet   I   Référencement internet  I  Rédiger une offre internet Gestion de projets e-business   I   Droit des nouvelles technologies    I    Intelligence stratégique    I    Négocier en position de force   I   Conduite des changements  Management de la qualité   I    Orientation professionnelle   I   Gestion ressources humaines   I   Ingénierie de formation   I  Gestion des conflits   I  Management et performances    I    Communiquer pour convaincre    I    Développement personnel    I    Intelligence émotionnelle   I   Prise de parole en public    I    Gestion stress   I   Conduite de réunion
Formation coaching   I   Gestion du temps   I  
Conduite des entretiens   I   Réussir sa gestion carrière    I    Communiquer pour convaincre    I   Prospection commerciale   I  Formation coaching commercial   I   Formation vente  I  Management commercial  I  Négociation commerciale  I Responsable formation
Knowledge management   I   Formation leadership  I  Recrutement consultants  I  Gestion de projet internet   I   Toutes les formations LCA  
  Formation consultant  I  Direction ressources humaines  I  Formation devenir consultant  I Directeur ressources humaines  I  Formation consultant formateur   I   Vente en ligne  I  Formation marketing internet  I  Internet management  I  Stratégies internet  I  Manager commercial  I  Information et communication  I  Force de vente   I   Stratégie.communication   I   Communication entreprise   I  Stratégie de communication   I  Communication interne   I    Vendre sur internet
Formation commerciale     Conduite du changement   I   Ressources humaines   I   Gestion des connaissances   I  Formation gestion connaissance  I  Chef de projet internet  I  Management des connaissances  I  Performance management  I  Formation manager  I  Manager  I  Métier consultant   I   Consultant expert   I   Devenir formateur   I   Formateur   I   Projet web   I    Communication internet   I   Gestion de projet   I   Management de projet   I   Conduite de projet  I  Chef de projet  I  Accueil chanson réaliste  I  Contact  I Infos chanson réaliste  I  Colloque mondialisation  I Art populaire  I Newsletter sociologies
Lestamp sciences sociales  I chanson realiste star academychanson realiste silence de la voix  I chanson realiste toile noire  I  Auteur chanson francaise   chanson realiste damia frehel piaf   I   Chanson realistee
voix secrète   I   Chanson realiste orient voix   I  Chanson realiste proche et lointaine   I  Chanson realistes et peuples de l'art  I  Chanson realiste et voix de femmes  I  Chansons  I  Formation formateur  I   Formation communication  I    Gestion ressources humaines   I   Devenir consultant   I   Prise de parole en public  I  Lca consultants  I  Management public  I  Lca formation  I  Contact master culture  I  Infos

 


© Site web réalisé par lestamp association, tous droits réservés