Joëlle Deniot, une nouvelle anthropologie de l'art passant par une sémiologie

 Ouvriers de Saint-Nazaire
 La Star Ac 2005
 
L'envers du décor
 
De la bricole à l'œuvre
 La passion de l'automobile
 Militer pour exister
 Parlers ouvriers 

 Nicolas et Ségolène 2007
 Le marché des services

 La Libre Belgique cr de Piaf
 Militer au féminin
 Europe et main d'
œuvre 
 Le parcours des étudiants   

 Images pour une voix E Piaf

 

Essais de Joëlle Deniot Jacky Réault

 Inter-dit sociologique

 Apocalypse à Manhattan

 En bordure de voix

 Sociologies ouvrières 

 Ethos de la juste mesure

 Du commun Du populaire

 Rapport à l'écriture

 Enjeu d'un dépassement

 Alter/Anti-mondialisme   
 Peuple politique social sociétal
 
L
ieu commun Sciences sociales 

 

 Les peuples de l'Art
 Libre prétexte
 De
Bretagne... d'ailleurs
 D'encre et de lumière
 En bordure de voix
 Compétences relationnel ll es
 French popular music
 Territoire&profession

 Espaces,Temps-Territoires

 
Tribune libre suivi d'un essai de Jacky Réault, Retour des peuples Voir aussi Sociologie politique (nouvelles)

Retour des peuples  ?
-Les milieux populaires

du Non français

 à l'Europe oligarchique 

 Etude sur l'évènement 2005 :

 

-Peuple politique

 peuple social

 peuple sociétal

Essai de sociologie politique.2009

__________________New-York 2011 

Eros turannos

L'autre  pays du mensonge déconcertant

DSK  l'hyperbourgeois

ou le hoquet de la  toute puissance

dans la crise systémique de la mondialisation

_____________________________

A mes trois mères

-A propos de l'abandon

programmé de la langue française

dans la recherche.

Un manifeste de fureur amoureuse

 D'abord diffusé sur la @ liste

 de l'Université de Nantes

le 21 février 2008-

_______

Joëlle Deniot 1997 La chanson réaliste. Colloque Lestamp Université de Nantes Photo jr.

Joëlle Deniot

 La Chanson réaliste  Colloque Lestamp Université de Nantes 1997

Edith Piaf, la voix, le geste, l'icône Esquisse anthropologique

Joëlle-Andrée Deniot,

illustrée par  Mireille Petit-Choubrac

Lelivredart Edition Paris 2012

Une neuve

socio-sémiologie

de l'art 

 


Encre et Gouache Mireille Petit-Choubrac Copyright Lestamp Edition-  Pour l'Edith Piaf de J. Deniot. 2012

_____________

L'Eté du Lestamp 2012  s'est déroulé les 28 29 et 30 juin 2012

  sur le thème 

Des  Hommes Des Femmes  Inerties et métamorphoses anthropologiques


 

T 06 88 54 77 34,
0977093713

 email: jacky.reault@wanadoo.fr

Lestamp Association, Laboratire d'Etudes et de Recherches Sociologiques sur les Transformations et Acculturations des Milieux Populaires depuis 1995


 




 

 

 

Langue française Langue maternelle

De l'ethnocide comme matricide

 

On peut lire sous cet article une note en dialogue avec un article de Dominique  DAGUET emprunté à France Catholique du 1° Juillet 2014 et intitulé  DESASTRE CULTUREL

voeux.du.lestamp.2017.la.beaute.survit.a.la.sociologie.

 

Tribune,

 

A mes trois mères, par la voix et le visage de mon origine du monde, la langue française, l'école de la République*

 

A propos d’une pétition « Les scientifiques doivent-ils continuer à écrire en français » et de raisons si raisonnables.

 

 

Yvonne Réault, la photo de l'entrée en guerre en 1939ce portrait grave, souriant et inquiet d'Yvonne Réault en qui la très modeste école de Saint- Porchaire par Bressuire Deux-Sèvres, avait incarné ce français qui resta par sa voix et par sa plume, parfait jusqu'à sa mort et que je parle encore, en moins pur, est le visage même de la sauvegarde et de l'espérance offert à Léopold Réault, mobilisé de 1939 avant d'être le prisonnier de Prusse orientale de 1940 jusqu'au printemps 1941... quand, réquisitionné pour boulanger sous le regard d'un soldat en arme, à Givet dans les Ardennes devenues colonie allemande, il eut, ils eurent ce pur acte de foi en la vie, en la France et d'abord en eux-mêmes, de faire de leur amour - folie dans l'univers sans espoir du massacre et de la servitude, mais à jamais origine unique de l'enfant humain-, l'acte redoutable et divin de m'engendrer.*
 

* le sous titre cette photo et sa légende ont été ajoutés au texte initial pour cette édition dans Pour un lieu commun des sciences sociales un lundi de Pâques, plus que jamais fête absolue de la vie, ce premier avril 2013, alors que des politiciens lobotimisés séparés de leur peuple et soumis à l'oligarchie homosexualiste (P Legendre) de la mondialisation, prétendent abolir, avec la filiation, au sein même du Code civil qui a constitué l'individu personnel qu'appelait sans l'instituer le christianisme et le droit romain, cet ultime clapet de l'humanisation. Cette nouvelle " débacle... dont l'ampleur est comparable à l'entreprise totalitaire... du XX° siècle" (P Legendre, La Balafre, 2007, Mille et une nuits, pp, 91, 92.).

 

Jacky Réault 

à la liste infos-tertre@univ-nantes.fr

le 21 février 2008

jacky.reault.eros.et.liberté.paris.le.manuscrit.2014

 

 

 10° ETE DU LESTAMP

  30 JUIN 1° et 2 JUILLET

  NANTES

 

LE MAL

Aux LIMITES des sciences sociales

__________

 

10ieme.ete.du.lestamp.2016.le.mal.

Pour soumettre un projet de com.: joelle.deniot@wanadoo.fr

et jacky.reault@wanadoo.fr

 

Entrée libre 

________



Bonjour,
la menace voire la réalité que désigne cette protestation m'ont stupéfié ; alors que la disparition d'un scarabée peut interdire une autoroute l'assassinat d'une langue, qui plus est la notre, pourrait se faire dans le silence.
D'abord signer pour qui ne veut participer à un ethnocide de moins en moins rampant, ensuite pour un propos adressé commun des hommes c'est à dire à tous dont à ceux que d'autres raisons, plus charnelles et pourtant esthétiques et culturelles pourraient davantage émouvoir, je propose éventuellement de lire le texte de rage et de combat que m'a inspiré cette nouvelle et qui a été diffusé sur la Liste Info-Tertre de l'Université de Nantes lieu commun de quinze cents personnes au mutisme de nécropole à l'exclusion de deux ou trois vivants.

 Il se trouve en bas de cet appel à signer qui doit devenir légions, les légions de l'espérance, puisque, au dire très sérieux du droit canon, "le diable est légion". (Denis de Rougemont, La part du diable).
b a v
Jacky Réault

_______________________

A mes trois mères


A propos d’une pétition « Les scientifiques doivent-ils continuer à écrire en français » et de raisons si raisonnables

http://petition.hermespublishing.com

Par ce que c'est la langue de ma mère, la mienne celle de mes enfants et que mon père en elle aussi m'a constitué de la paroisse à l'état civil de ma commune, du 10 août 1539 l’ordonnance de Villers-Cotterêts à 1790, parce que m'instituant en un père et une mère elle est le garant des garants de ma raison,

Et parce que c'est à jamais ma langue d'amour, celle dans laquelle je mourrai,

parce qu'elle est l'air vital et secret que scandent sur mille ans la Chanson de Roland, la Ballade pour prier Notre-Dame, Phèdre, L’éducation sentimentale Moderato cantabile, jusqu’à Le sexe et l'effroi qui nous redit aujourd'hui que plus profond en dessous nous parlons encore latin la langue de la Loi  et de l'universel.

parce qu'elle est celle qui a engendré, exception unique, sans doute, dans l'histoire des sociétés, le milieu charnel des voix, la raison claire du propos si concis, la poésie commune et raffinée : nos chansons, de Damia, de Couté, Fréhel, Trenet, Brel, Brassens, Ferré, Bertin, de Johny même, de Piaf à jamais renaissante, immense et fragile emblème, -c'est devenu si clair-, du vouloir vivre d'une nation, qui se recherche un récit - parce qu'elle porte toujours ces centaines d'autres chanteurs et chanteuses qui disaient trop le lien, consubstantiel par leur chant, entre une langue et un peuple, et que l'Etat culturel Langien mondialisé, autour de 1984 (selon Jacques Bertin) ses cultureux et son showbiz,  voudraient abolir politiquement, économiquement, symboliquement,

-parce qu'elle est - comme univers de beauté et d'émotion commune -, ce chef-d'oeuvre de facto populaire, et aristocratique, collectif et si intime, qui a nom chanson française, la première patrie dans le jadis du chant de la mère d'avant même ma naissance, de l'impossible dénégation.

parce qu'elle a arraché à l'enclavement borné les millions d'empaysés de la diversité de la France – Oh Braudel !-, diversité que je peux approprier et aimer grâce à elle, parce qu'elle avait promu tout un peuple dans ce chef-d'œuvre unique aussi de l'école primaire du peuple tout entier, dépecée par les larrons en foire de l'identité négative de 1974 au solstice de 1995 par 1984 et de la mondialisation réunis. Parce qu'on m'y avait donné tout ensemble La Fontaine et Hugo, la douce France, Jeanne d'Arc, les rois et la Révolution, et la grammaire matrice d'une raison française autant que méditerranéenne, tout ce qui fait l’alliage de la langue épée, du 18 juin qui me sauve de l’abîme, comme personne et comme nation.

parce que cet alliage a été réellement pendant trois siècles et reste la seule langue disponible de raison juridique univoque qui permette des traités non sibyllins et donc plus que l'ombre de la paix entre des peuples pour autant qu'ils redeviennent souverains, à l'heure du dépècement ethnique des nations, qu’applaudissent les aveugles et les fous  de Bruxelles.

parce qu'elle a tout autant engendré La Marseillaise, l'Internationale Fille d'ouvrier, le Code civil et l'article III de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (de 1789), Le soulier de satin, jusqu’à Chers Djihadistes du Philippe Muray d’Après l’Histoire dont la mort nous désespère, -mais Quignard est vivant-, parce qu'elle est la langue de Jean Baudrillard, un de ces rares autres français libre sur lequel Le M., le Quotidien Vespéral des Marchés, ou si l’on préfère, de la bienpensance post-intellectuelle dépaysée a fait cracher par un goujat le lendemain même de sa mort.

par ce que le global english est le jargon pauvre laid servile de l'impérialisme et de la financiarisation du monde, de la chosification de l'humain, du délire post féministe du gender, le repère bien pensant des clones de la pensée mimétique mondiale, la certitude qu’on n’y remarquera pas l’effondrement du sens et la nullité des pensées, parce qu’il est donc la langue d’avenir de la sociologie disciplinaire et l'économisme de la finance et du management, comme elle l’est du présent de l’ersatz politique européen, des multinationales et des enfants des bobos riches pour qui la ville est devenu un jardin privé, privé du peuple travailleur.

parce qu'au sein de la troisième mère qui m'a inventé puis embelli comme humain en langue française, l'alma mater, qu'aucun des gardiens naturels de ce qui était encore Université quand ils y ont été enseignés (et qui ne ressemble plus à grand chose de ce qui nous avait été transmis depuis la fondation de la Sorbonne par Louis IX Saint Louis, de l'exigence sans fin de la libertas radicale magistrum discipulorumque, dans la disputatio), qu'aucun n’appelle jusqu'à présent, à la révolte pour la défendre : Aucun de ceux qui s'y s'efforcent avec plus ou moins de crédibilité à nous dire qu'ils sont encore nos syndicats, aucun de ces Conseils d’Université qui s’arrogent désormais le droit de nommer les profilés pour l'efficiency de projets mondains et notabilisés au risque déjà si manifeste, de la réféodalisation et de l'oubli des fondamentaux.

parce c'est dans et par la Langue française, par son incommensurable fringale de symbolisation et de constitution claire du monde, par son génie propre, par l'irréductible trésor inséparablement de liberté de savoirs et de beauté que les oeuvres qu'elle a engendrées offrent, malgré tous les démolisseurs, aux millénaires à venir, que dépériront inéluctablement, les repentances, les gouvernances,, les bien-pensances, toutes fosses d'aisance de l'esprit, les allégeances surtout et tous les novlangs  de multiformes asservissements ; parce que ma langue s’appelle Résistance.

parce que les miens, ceux qui demeurent avec moi en elle et dans l'Université, les hommes vivants parce qu'ils gardent vivants les plus nombreux qui ne seraient morts que si nous ne vivions plus de leurs oeuvres, devenus transmetteurs trop « professionnalisés » du sens et des symboles, de la philosophie et de la poésie, des mythes et de la mémoire historique donc politique (non l'imposture devoir de mémoire d’une citoyenneté de morts-vivants politiciens d’Après l’histoire) des civilisations et de leur rugueux concert, tout ce qui ne peut passer que par l'enthousiasme et l'authenticité d'un texte et d'abord d'une voix, les miens, ne sont plus assez nombreux à avoir le courage de se battre, abandonnant, -c’est une vieille histoire triste, qu'ont éprouvé déjà les athéniens les bretons et tant d'autres-, leur propre peuple,

Resteraient donc ces « scientifiques» si bienvenus . Si nombreux ? c’est dur; je n’en connais certes aucun, - un monde extérieur existe donc à la fois hors des scènes médiatiques et de celles des sciences sociales en fait mêlées, faussement concurrentes ; c’est rassurant quand on côtoie des gens qui prétendent  enseigner (assez peu, certes)et pour qui leur construction sociale de la réalité est plus réelle que la réalité même. Un monde où ceux qui n’ont pourtant pas à nos yeux reçu la mission sacrée de transmettre d’abord la langue de toutes nos mères langagières et d'abord celle de l'Université, et de la vitale mémoire longue, mènent à notre place les combats que nous ne livrons plus au risque de l’évanouissement de notre être, comme universitaires et comme intellectuels, comme nous sommes en passe d'être abolis depuis belle lurette comme citoyens désouverainisés.

même donc, si c'est par ces vocables si souvent dressés comme fétiches de Science et de Scientifiques, que brandissent aussi tous les discours d’injonction de l'imposture médiatique ou politique voire sociologique (toute référence apte a fonder un sens étant devenue incorrecte : ni dieu ni nation, ni sens, (locus unicus ), même si dans le monde où je travaille encore, et, eu égard à ce qu'on y enseigne de temps en temps, cette référence, invoquée sans fin tend à engendrer le rituel d'un nouveau catéchisme du pouvoir,

même si la raison de ces scientifiques, leurs raisons en tout cas si raisonnables, sont finalement si résignées de n'oser invoquer d’abord et d’évidence pour cet appel à résistance, leur mère, leurs poètes, leurs chansons, les récits de leur nation, et le retour lancinant de leurs plaintes d'amour, toutes ces déraisonnables mais primordiales raisons de notre langue tout autant naturelle que maternelle,

je signerai quand même et diffuserai partout où je le pourrai, « La lettre des scientifiques... pour continuer à écrire en français "

http://petition.hermespublishing.com

ce 21 février 2008, jour de fête de toutes les résistances.

Jacky Réault

UFR de sociologie de l'Université de Nantes, Habiter-PIPS Université d'Amiens Lestamp.

 

____Jean-Luc Giraud Trois phototypes pour 2013_

A l'orée de l'année 2013 deux hommes et une femme méditant au risque de leur raison, sur l'ainsi nommé mariage pour tous. (Subversion par le titre (jr) de trois monototypes de Jean-Luc Giraud.)

Courrier électronique à l'origine de ce texte


LETTRE OUVERTE AUX RESPONSABLES DE L’EVALUATION SCIENTIFIQUE
LES SCIENTIFIQUES DOIVENT-ILS CONTINUER À ECRIRE EN FRANÇAIS ?

Il est largement admis que la lingua franca de la recherche scientifique est aujourd'hui l’anglais. Pourtant, il existe au moins trois bonnes raisons de penser qu'il est indispensable que les scientifiques continuent d’écrire en français.
– Puisque la recherche repose essentiellement sur des financements publics, une considération élémentaire voudrait que les contribuables aient un accès en français à ce qu’ils ont soutenu par le biais de leurs impôts.
– La deuxième raison concerne l’enseignement. La production de livres de synthèse et de manuels en français est une tâche extrêmement honorable et même nécessaire pour compléter un enseignement dispensé en français. Comment faire aimer une discipline en n'offrant que des livres en anglais qui ne sont en général pas adaptés, ni au niveau, ni aux habitudes que nous avons de structurer nos enseignements ?
– La troisième raison relève de l'apprentissage. Il faut un grand entraînement pour pouvoir s’exprimer dans une autre langue que sa langue maternelle avec le même sens de la nuance, avec la même richesse. Quel meilleur moyen d’accéder à la pensée d’un auteur que de discuter avec lui dans sa propre langue?
La publication en français apparaît donc comme une nécessité. Pour que cette production continue, il est urgent de valoriser notre activité de recherche dans notre langue. En effet, les systèmes de référencement des publications (dont le principal est une filiale d’un éditeur privé) reconnaissent prioritairement les publications en anglais ! Soit notre système national valorise cette production, soit cette dernière disparaîtra.
Reconnaître à leur juste valeur les publications en français, suppose que les sections du comité national du CNRS, du CNU et de l’AERES prennent en compte, en fonction de leurs exigences de qualité, les revues en français mais aussi les livres et les manuels. Il n’est pas normal qu’à l’heure actuelle, un bon livre écrit en français ne soit pas considéré dans l’évaluation d’un chercheur.
L’objectif de cette pétition adressée à L’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) est de montrer que notre communauté scientifique française ou francophone a encore la capacité de penser par elle-même et qu’il ne faut pas rejeter, comme insignifiant, tout ce qui s’écrit en français.
Nous vous remercions pour votre soutien.

__________________________

De : Jacky REAULT [mailto:jacky.reault@wanadoo.fr]
Envoyé : mardi 17 juillet 2007 12:23
À : Bernard Toubiana
Objet : Francophonie etc. : Pétition contre le protocole de Londres de juridicisation du global english à égalité avec les langues de tous les

 

Jacky Réault

Université de Nantes

Lestamp Association

 

Francophonie etc. : Pétition contre le protocole de Londres de juridicisation du global english à égalité avec les langues de tous les pays.

Bonjour,

                 C'est évidemment à titre personnel mais aussi comme enseignant dans un Master culture, que je  relaie cette pétition contre ce que je crois un grave danger d'une égalité juridique donnée au sein même des Etats et des peuples au Globish (global english) du busyness, du tourisme de masses, des sous-cultures mondialisées, des industries culturelles et de la réduction de toute activité humaine aux catégories mentales minimales du management généralisé du monde (P. Legendre Dominium mundi, un grand petit livre à acheter d'urgence) d'ethnocentrisme américain. Le nivellement de tout, spécifique au processus culturel  dela mondialisation trouve me semble t il dans la question des langues, (et paticulièrement le maintien d'une sacralisation des langues maternelles (j'assume le concept au risque de la réfutation), des langues vivantes (donc mortelles) ou pseudo mortes, vecteurs des grands acquis civilisationnels de l'humantié ), me semble la plus stratégique et vitale des formes de résistance aux dimensions prédatrices de la mondialisation à centre américain. Ceci n'est évidemment en aucune façon un acte de défiance ou de clôture à l'égard de la grande langue anglaise de Shakespeare à Conrad par Virginia Woolf, qui d'ailleurs doit aussi susciter notre solidarité car elle tout autant menacée par la dédifférenciation des expériencs humaines réduite, à l'instar des périphéries de nos cités, au "vivre avec cinq cent mots". Ceci n'est également en aucune façon de ma part quelque allégeance généraliste donnée à l'association d'où émane cette pétition qui est simplement la première qui m'arrive. Je crois seulement à l'urgence.

A signer diffuser ou ne pas diffuser signer ou ne pas signer ; ceci est une initiative de "citoyen", (substantif) et non "citoyenne" cet adjectif que les usages les plus ramollis et manipulateurs ridiculisent chaque jour toujours plus et qui n'a plus rien à voir avec la citoyenneté moderne dont le sens anthropologique est  une personne adulte libre participant à l'exercice de la souveraineté du peuple, sous les lois que ce peuple s'est donné. Chacun appréciera et pardonnez cette intrusion de vacances d'été, (ces quelques semaines qui fondent avec les effets pervers de la semenstrialisation et la tendance aussi au nivellement intellectuel du sein même de l'Université) si propice aux baisses de vigilance et aux mauvais coups.

 

Jacky Réault

___________________________

Désastre culturel

par Dominique Daguet

mardi 1er juillet 2014

·

Quand, en me levant, j’ai ouvert la radio pour savoir qui avait gagné de l’Allemagne ou de l’Algérie en cette Coupe du Monde qui semble bien convenir à l’équipe française de fouteballe, qu’ai-je entendu aussitôt ? Une chanson en anglais. Pas en portugais brésilien, ni en italien, ni en espagnol, ô que non ! En anglais !

Quand j’ai dû me rendre en Roumanie, il y a des années de cela, j’ai pu écouter là-bas de remarquables chansons en langue roumaine, naturellement, langue que je ne comprends pas mais dont j’ai pu apprécier la « musique ». Il m’a été possible, au fil du temps, d’être également « épaté » par des chanteurs russes, même japonais ! Allemands, bien entendu, et tchèques aussi ! Hongrois ! Ils restent pour nos médias inexistants. Ceux qui s’expriment en polonais, eux aussi appartiennent à l’espèce des fantômes ! Aucun quota de fixé pour ces langues des peuples de l’Europe ! Ainsi, pratiquement tous les participants au concours de l’EuroVision se sont mis à la langue dite internationale, soit, et il convient de le dire en passant, la langue de toutes les médiocrités ! (Et l’on nous parle d’une Europe fédérale ?)

Rares sont les chanteurs en anglais à me donner les mêmes satisfactions, pour la raison simple c’est que ne sont opérés aucun choix, ne sont rejetés aucun des mauvais (légions) qui composent la soupe culturelle des petits et des moins petits Français : tout y passe, il suffit que les producteurs, même de panouilles et de pire encore, versent assez d’argent au bassinet, du moins je le suppose, sans doute pour payer les salaires des responsables de nos radios, parce qu’il faut bien tout de même qu’au moins un intérêt soit servi !

Pour une chanson en langue autre qu’anglaise, mise à part la langue d’ici, la nôtre, pourtant moins bien servie que l’étrangère abusive – quoique je doive reconnaître que se constate la même absence de discernement en matière de qualité chez nos propres prétendus « artistes » –, il nous faut en supporter plus de cent venu de la sphère anglophone !

Et quand un journaliste excuse un minable petit Français adonné au tamtamisme bêlant en des sonorités rappelant de très loin la musique shakespearienne, c’est pour soutenir, avec des élans d’enthousiasme servile, qu’il a raison au fond de s’être converti à cette langue dite de Shakespeare puisqu’il en sort des « chefs d’œuvre » ! On en mourrait de honte si, l’habitude aidant, on n’avait pas fini par apprendre à ensabler nos esgourdes !

J’en viens à ce qui me paraît le plus angoissant dans ce domaine : l’abandon de toutes les langues au seul profit de l’angloricain. Aucun désastre culturel, aucun qui soit comparable à celui-là. Aucun : et tous les employés de nos gros médias sont complices de cette horreur.

Pourquoi désastre ? Comment ne pas comprendre qu’un tel abandon est une offense majeure adressée à tous les peuples non anglophones ? Cela correspond à livrer « au tiroir » (expression que comprenaient parfaitement les dissidents de l’Union soviétique) un très grand nombre, non seulement de chansons venues de tout le kaleïdoscope de musiques et de chansons, mais aussi d’œuvres sorties des mains d’écrivains tout aussi remarquables que ceux qui usent du seul anglais. À les ranger dans le seul espace de leur langue respective. À contraindre les interprètes à n’être plus qu’au service de l’idiome impérial. Etc..

Encore une fois je dois redire que je n’éprouve aucune hostilité envers cette langue sauf quand elle recourt à la protection de Wall Street …

Dominique Daguet

Autres articles

1 Message

·        20 juillet 17:10, par Jacky REAULT

Merci de passer à l’acte d’un texte de cette salubre indignation que nous sommes si nombreux à partager mais le plus souvent dans la résignation et l’impuissance, notamment lorsqu’on est cadenassé par l’opportunisme défaitiste d’Etat (Ministère des Universités) et la lâche résignation de nombre d’Universitaires pour ne pas dire plus de ceux qui ne font plus que des "Calls for papers" en exclusif globish, en signant de grotesques Iouniversity of Toulouse, Tours, voire Sorbonne.

Ne faudrait-il pas fédérer les résistances et passer à la contre-offensive, l’humour peut être une arme efficace, mais aussi la simple prospective géopolitique réaliste qui nous dit que, dans quelques dizaines d’années, la francophonie portée par le décollage des nations africaines pourrait devenir une des grandes ressources langagières de l’humanité de même que l’espagnol tend à devenir la deuxième langue américaine.

L’ennemi c’est l’imbécilité d’un supposé sens (unique) de l’histoire, et son monnayage théorique nul dans l’évolutionnisme de camelot qui règne dans les disciplines scolaires et universitaires. L’ennemi c’est l’imposture anthropologique qui prétend non seulement nous ramener dans une histoire d’avant Babel, mais avance l’idée mortifère que cela serait un horizon souhaitable pour une humanité qui serait ainsi réduite non à une promotion sublime mais à l’espèce biologique.

Encore faut-il considérer une certaine complaisance des grands universalismes, chrétiens et catholiques compris, manipulé pour faire accroire à un

Concernant ma suggestion de fédérer les résistants des langues des peuples, je rappelle que j’appartiens à un laboratoire universitaire alternatif, libre de tout lien avec l’institution où nous sommes plusieurs à combattre sur ce front et notamment ma collègue Joëlle Deniot, sociologue savante et amoureuse active de la chanson française et notamment de la voix d’Edith Piaf dont un épiscopat peureux ne comprit pas la grandeur sacrificielle, - Est-ce sacrilège de dire christique ? -par delà une vie sacrifiée dans les apparences de la transgression.

 Jacky Réault Lestamp

 

 

Evenements

Nantes

Semaine du 4 au 10 mars 2013

 

a la Galerie Atelier-Expo

14 rue Joseph Caillé

http://atelierexponantes.blogspot.fr/2013/01/mireille-petit-choubrac-exposition.html  ,

 se déroulera l'exposition des dessins, encres, gouaches, fusains, de Mireille Petit-Choubrac qui a illustré le livre Edith Piaf, la voix le geste l'icône.. Paris, Le livredart (cliquer).

 

Le vendredi 8 mars

lors du vernissage (18 h 30), Laurent Danchin, critique d'art, animera  à partir de 19 h 15 15 une table ronde qui permettra à l'artiste, à  l'auteur, Joëlle Deniot, et à son préfacier, Jacky Réault, d'expliciter le sens et les enjeux artistiques, sociologiques et anthropologiques d'un tel ouvrage.

 

Que signifie l'insertion pérennisée dans une culture populaire et commune française  comme universelle, de la voix iconisée et des chanson d'Edith Piaf ?  

 

 Quel est le statut intellectuel d'un tel ouvrage très singulier entre sciences sociales revisitées et culture commune ?

Un débat sera ouvert avec la salle à l'issue duquel la chanteuse Violaine Guénec et l'accordéoniste Bertrand Bugel interpréteront des chansons d'Edith Piaf.

 

 Jacky Réault Lersco CNRS Ouvriers de l'Ouest 1983

 

J Deniot J Réault, av. L Delmaire, Espaces temps et territoires, Nantes Lestamp 2010


LIENS D'INFORMATION

 
 

Contact  I   Équipe d'enseignants   I   Master culture 1   I   Master culture 2   I   Conférences culture    I  Infos étudiants master  I  Accueil  I  Libres opinions   Sociologie cultures   I   Publications lestamp  I  Sociétés de mondialisation  I   Publiez vos textes  accueil  I  abc de la chanson francaise  I  abc parole de chanson  I  anthropologie de la voix  I  auteur chanson francaise  I  chanson populaire  I  contact master cultureecouter chanson  I edith piaf et chanson infos master culture   I   parole chanson   I   parole de chanson francaise   I   parole et chanson  I  partition de chanson  I  starac chanson  I  lca consultants
management public   I  sociologie cultures  I  association lestampchanson réaliste  I  lca formation  I   formation formateur   I  formation communication  gestion ressources humaines  I  devenir consultant  I  texte de chanson  I  lca performances ltd  I formations gestion ressources humaines  I  prise de parole
knowledge management  I  Formation de formateur  I  Formation communication  I  Formation management  I  Formation consultants I  Gestion du temps
Bilan des compétences  I  Art  I  Formation ressources humaines   I   Formation gestion stress   I   Formation coaching    I  Conduite de réunion   I   Gestion des conflits  I  Ingénierie de formation  I  Gestion de projets   I  Maîtrise des changements   I  Outplacement   I   Formation Ressources Humaines   I   Prise de parole en public   I   Certification formateurs   I   Orientation professionnelle   I   Devenir consultant   I   Sociologie de culture    I   Laboratoire  lestamp
Master culture   I   Formation management   I  Info culture  I  Lca consultants     I   
Formation de formateur    I    Formation gestion conflit     I    Formation communication   I   Formation coaching   I    Ressources humaines Formation management   I   Conduite de réunion  I   Formation consultants   I  Gestion stress   I   Gestion du temps   I  Devenir formateur   I  Certification formateurs Consultant indépendant  I  Ingénierie de formation  I  Outplacement  I  Bilan de personnalité   I   Bilan de compétence   I   Évaluation manager 360°   I   Coaching de progression  I   Stratégies internet E-commerce   I  Management internet marketing   I   Création site internet   I   Référencement internet  I  Rédiger une offre internet Gestion de projets e-business   I   Droit des nouvelles technologies    I    Intelligence stratégique    I    Négocier en position de force   I   Conduite des changements  Management de la qualité   I    Orientation professionnelle   I   Gestion ressources humaines   I   Ingénierie de formation   I  Gestion des conflits   I  Management et performances    I    Communiquer pour convaincre    I    Développement personnel    I    Intelligence émotionnelle   I   Prise de parole en public    I    Gestion stress   I   Conduite de réunion
Formation coaching   I   Gestion du temps   I  
Conduite des entretiens   I   Réussir sa gestion carrière    I    Communiquer pour convaincre    I   Prospection commerciale   I  Formation coaching commercial   I   Formation vente  I  Management commercial  I  Négociation commerciale  I Responsable formation
Knowledge management   I   Formation leadership  I  Recrutement consultants  I  Gestion de projet internet   I   Toutes les formations LCA  
  Formation consultant  I  Direction ressources humaines  I  Formation devenir consultant  I Directeur ressources humaines  I  Formation consultant formateur   I   Vente en ligne  I  Formation marketing internet  I  Internet management  I  Stratégies internet  I  Manager commercial  I  Information et communication  I  Force de vente   I   Stratégie.communication   I   Communication entreprise   I  Stratégie de communication   I  Communication interne   I    Vendre sur internet
Formation commerciale     Conduite du changement   I   Ressources humaines   I   Gestion des connaissances   I  Formation gestion connaissance  I  Chef de projet internet  I  Management des connaissances  I  Performance management  I  Formation manager  I  Manager  I  Métier consultant   I   Consultant expert   I   Devenir formateur   I   Formateur   I   Projet web   I    Communication internet   I   Gestion de projet   I   Management de projet   I   Conduite de projet  I  Chef de projet  I  Accueil chanson réaliste  I  Contact  I Infos chanson réaliste  I  Colloque mondialisation  I Art populaire  I Newsletter sociologies
Lestamp sciences sociales  I chanson realiste star academychanson realiste silence de la voix  I chanson realiste toile noire  I  Auteur chanson francaise   chanson realiste damia frehel piaf   I   Chanson realistee
voix secrète   I   Chanson realiste orient voix   I  Chanson realiste proche et lointaine   I  Chanson realistes et peuples de l'art  I  Chanson realiste et voix de femmes  I  Chansons  I  Formation formateur  I   Formation communication  I    Gestion ressources humaines   I   Devenir consultant   I   Prise de parole en public  I  Lca consultants  I  Management public  I  Lca formation  I  Contact master culture  I  Infos

 


© Site web réalisé par lestamp association, tous droits réservés